89% de ceux qui étudient à l’Unipa sont satisfaits, étudiant contre Midiri Mais dans quel métavers ? -Younipa

#ceux #qui #étudient #lUnipa #sont #satisfaits #étudiant #contre #Midiri #Mais #dans #quel #métavers #Younipa

On republie un message d’un étudiant Unipaqui a son opinion personnelle sur les derniers numéros publiés par Almalaurea sur l’université de Palerme et les déclarations de célébration ultérieures du nouveau recteur Massimo Midiri.

Pour tout type de message, d’histoire ou de plainte, nous sommes prêts à être votre feuille blanche, recherchez-nous simplement via Instagram ou Facebook.

« Je lis souvent la page Younipa et les propos récents du recteur Massimo Midiri ont tout de suite attiré mon attention.
J’espère qu’il ne croit pas vraiment ce qu’il dit, je l’espère.
Je ne fais pas partie de ces étudiants qui voient Unipa comme la racine de tout mal, mais beaucoup d’eau passe sous les moulins pour dire que la quasi totalité (89%) des étudiants de l’université sont satisfaits et peuvent trouver du travail d’un simple claquement de doigts.

En particulier, je fréquente la faculté des sciences politiques.
Un secteur qui pourrait avoir de nombreux débouchés, mais tous en dehors de la Sicile, ou du moins si vous cherchez un travail décent.
Parce que l’augmentation de l’emploi pour les étudiants universitaires n’est pas nécessairement synonyme de travail décent et de salaires équitables.

Unipa, étudiante contre Midiri : « Mais dans quel métavers ? »

Pour beaucoup d’entre nous, dans n’importe quel secteur – de l’économie au secteur biologique -, les premiers emplois sont tous sous-payés et sous forme de stages. Comme si avec moins de 1000 euros ou 500 vous pouviez vivre et créer une véritable indépendance, sans avoir à trouver l’aide financière de vos proches, en premier lieu les parents.

Mais ce que je n’aime vraiment pas, c’est cette satisfaction de Midiri, comme si devant ses yeux elle avait une prairie pleine de fleurs et que nous étions tous à Woodstock.
J’espère que le recteur comprend que ce n’est pas le métaverse, mais la réalité : mauvaises toilettes, secrétariat qui ne vous répond jamais, désorganisation dans la structure des calendriers.
En 2022, dans un État européen, je trouve ignoble de devoir transporter du papier toilette ou de devoir trouver des toilettes qui n’ont pas été nettoyées depuis une semaine après avoir payé nos impôts.
Commençons à être concrets : l’Unipa doit être améliorée, par tout le monde : par nous les étudiants et surtout par su Gouvernance.
Mais il est inutile de créer des châteaux qui n’existent pas.
Ce n’est pas de l’optimisme, c’est de la fiction« .

Lire aussi :

A propos de l’auteur

Actualité actualisée de la Sicile 2022-06-21 07:31:00

This post is also available in: Anglais Français Allemand Espagnol