L’esclave devenu roi, comment ? Faire (à Enna) un gâchis dont vous n’avez aucune idée

#Lesclave #devenu #roi #comment #Faire #Enna #gâchis #dont #vous #navez #aucune #idée

C’est l’histoire d’un esclave qui, après des années de torture, décide qu’il a cassé ses soi-disant sangles.
Pour vous en parler, commençons par une anecdote liée à la vie conjugale d’un couple sicilien

Monument à Euno construit en 1960 par les frères Pietro et Giuseppe Marzilla et Bruno Di fabrizio, Castello di Lombardia – Enna

C’est l’histoire d’un esclave qui après des années de torture décide qu’il a brisé les soi-disant tensions, se rebelle, subvertit le système et devient roi.
Mon grand-père, en fait, a été réduit à un tapis de cette camurrìa vivante de ma grand-mère.
Non seulement il l’a envoyé à pied sous le pico du soleil au marché Ballarò (de l’autre côté de la ville) pour acheter deux bottes de sparacelli (les brocolis sont appelés par nous) – qui en tout cas les vendaient de la même façon sous la maison – car d’ailleurs, dès qu’il revint de l’éreintant avec une crise cardiaque et une cire que la momie de Toutankhamon ressemblait à son jeune frère, elle le regarda avec dégoût et dit : « Ce sont des sparacelles ? Si ce sont des sparacelles, je suis le roi Antiochus.
Tu te fais toujours baiser, tu te fais toujours baiser ! »

Et donc grand-père à force de s’être fait dire cette chose sur le roi Antiochus, un jour il prit courage, mit son dentier de côté pour faciliter la respiration, parcourut quatre étages dans le même immeuble et alla demander au professeur Terranova, qui ces choses il comprenait un beaucoup.
Nous sommes vers 136 av.
J.-C., les Carthaginois avaient emmené beaucoup de ceux battus par les Romains, pendant les Guerres Puniques, qu’ils étaient partis depuis longtemps dans ce pays-là…
dans leur pays : Carthage.

Et si à Carthage il n’y avait plus de papier pour essuyer le…
museau, Sicile, étrangement (ou probablement parce que l’Assemblée régionale sicilienne n’était pas encore née), elle connaissait une période florissante et un boom économique dont les tiges tombaient du ciel comme de la manne.
Eh oui, les Siciliens n’étaient pas bêtes à l’époque qui achetaient des oranges de Tunisie à prix cassés et les locaux les faisaient tomber par terre ; non monsieur, à cette époque de Sicile le blé, le vin et d’autres choses de valeur étaient exportés comme s’il n’y avait pas de lendemain.

Mais puisque l’homme est crasto, ou comme disait Hobbes « Homo, homini, lupus », c’est-à-dire « nous sommes faits pour nous massacrer », si d’une part cette richesse avait favorisé la naissance d’une classe noble riche et puissante qui dictait la loi dans toute la Méditerranée, il est vrai que quelqu’un qui est terre devait la travailler, et même ici il s’avère que les riches deviennent riches et les pauvres l’arrachent au Frack.
Et ce n’est pas ce que je dis, Carlo Marx l’a dit aussi, selon lequel l’ouvrier sous le patron gagne toujours la même misère, l’enrichit, et, pis pis, produit un bien qui ne l’atteindra jamais, il « s’aliène  » (ainsi dit Marx), et lapidé.

Bref, fait la photo, on s’est dit qu’on est en 136 av. en Sicile près d’Enna.
Le maître « Bogghese » en question s’appelait Damofilo et réfléchissait depuis un certain temps à sa propre théorie économique : « en favorisant les Romains par l’exploitation des esclaves, il aurait obtenu la citoyenneté romaine – en obtenant la citoyenneté romaine, il aurait pu exploité encore plus les esclaves – exploiter davantage les esclaves aurait fait encore plus de tiges ».

Damophilus, cependant, n’avait pas calculé que parmi ses esclaves il y avait un picciotto de nom Est unequi, selon les rumeurs du peuple (moitié vérité et moitié baratin n’est pas à nous d’établir), avait des pouvoirs surnaturels : il soufflait du feu de sa bouche et s’entretenait avec la déesse syriaque Atargatis.

Et puisqu’il tire la corde qui casse ensuite, comme d’habitude, un jour éclate une rébellion menée par Est une.
Suivant le scénario de Braveheart avec Mel Gibson, le masculazzo commence à enrôler des esclaves et des paysans dans ses rangs, qui, apprenant ses actes, commencent à se présenter de leur propre gré.
De quatre chats qui étaient ils deviennent une véritable armée, et à quel moment ils partent pour qu’Enna aille se raser la barbe, les cheveux et le shampoing chez Damofilo.
Ils envahissent les défenses des « Bogghese » en un éclair, et, comme dans Johnny Stecchino, « Caput ! A lui à toute sa famille ! ».

A présent, le dé est jeté, ou le mal est fait, un Est une tout ce qui reste est se proclame roi Antiochus et des pièces de monnaie avec son joli visage.
Et rien que vous fassiez que l’on ne sache rien, au même moment à Agrigente une affaire d’émulation éclate : un certain Cleone, regardant la série télévisée sur Euno, se passionne tellement qu’il prend lui aussi courage, marche sur la ville et la conquiert.
En un mot, il arrive que les deux, Est une et Cleone, forment une société et d’une société familiale, ils deviennent Srl, atteignant une armée estimée entre 70 000 et 200 000 hommes (même si le deuxième chiffre me semble un peu naïf avec un bang).
En réalité, comme tous les contes de fées, celui-ci est également destiné à se terminer, car alors les Romains gagnent le même et suppriment toutes choses.

Nous nous arrêtons ici, au point le plus haut et le plus luminescent, et revenons un instant au début.
Après avoir écouté cette histoire, grand-père est descendu de la maison du professeur Terranova qui avait apparemment empilé quatre pilules de viagra ensemble.
Elle a nettoyé les sparacelli, en a fait des pâtes et après avoir mangé, elle a même commencé à laver la vaisselle parce que grand-mère s’en occupait.
Mais dès que le service fut terminé, grand-mère alla fermer les restes dans le garde-manger du placard, grand-père la suivit, attendit qu’elle se penche pour fermer les armoires, et à ce moment-là elle ferma la porte et donna la serrure quatre tours.

C’était l’heure de la sieste, qu’était-il censé faire ? Il a mis les bouchons d’oreilles et est allé se lover comme un roi…
comme le roi Antiochus !

Actualité actualisée de la Sicile 2022-06-20 05:31:00

This post is also available in: Anglais Français Espagnol