Urgence froide à Palerme pour les sans-abri: les actions dans le domaine des bénévoles et de la municipalité

Dans la ville de Biagio Conte, il y en a encore beaucoup, près d’une centaine, qui dorment dans la rue, dans les wagons abandonnés de la gare, sur les trottoirs, sous les arcades, sur les marches des églises. Ils n’ont pas de maison, pas de famille, pas de travail, ils n’ont que ces chiffons et ces cartons avec lesquels ils essaient de se protéger du froid. Et ils les emportent avec eux partout même pendant la journée car si quelqu’un les enlève, ils risquent de mourir de froid.