Un maxi parc éolien au large de Catane 33 éoliennes à 36 km de la côte sicilienne

#maxi #parc #éolien #large #Catane #éoliennes #côte #sicilienne

Après avoir participé à l’appel à manifestation d’intérêt du Ministère de la Transition Ecologique, pour l’éolien offshore flottant, Renouveler les énergies renouvelables, La société Porto Marghera, filiale italienne de la société suisse de services publics Repower AG, a présenté au Autorité portuaire de Catane la demande de concession maritime domaniale pour la construction d’un parc éolien offshore de 33 éoliennes à axe orientable de 15 MW chacune pour un total de 495 MW.

Le projet, dans son ensemble, est situé dans la mer Ionienne, en face de la côte orientale de la Sicile, à une distance minimale d’environ 36,2 km de la côte sicilienne et 36,7 km de la calabraise.
L’initiative, d’un montant compris entre 1,2 et 1,4 milliard d’euros, pourra générer plus d’un millier d’emplois entre ceux nécessaires à la construction du parc éolien et ceux qui devront s’occuper de sa gestion et de sa maintenance.

Le tronçon de mer concerné est celui en face de Catane : les câbles sous-marins seraient connectés au continent en un point situé au sud de l’aéroport de Fontanarossa, puis parcourraient environ 10 km sous terre jusqu’au point de connexion avec le réseau national de transport d’électricité situé près de l’usine de Terna, au sud de la zone industrielle de Pantano d’Arci.
« L’implantation des centrales en mer a l’avantage d’offrir une meilleure ressource éolienne et donc une meilleure productibilité énergétique, une plus grande durabilité des pièces mécaniques et une meilleure disponibilité des sites, puisque les sites terrestres sont sujets à saturation, même pour l’acceptation difficile par les populations locales dans les zones d’installation », explique le rapport d’accompagnement de la demande de l’entreprise.

Auparavant, la société a déposé des demandes de concessions publiques pour l’exploitation de l’énergie éolienne avec des systèmes de type flottant dans les autorités portuaires de Crotone dans la mer Tyrrhénienne et de Sarroch (Cagliari) dans la mer Méditerranée ou le canal de Sardaigne et se concentre désormais également sur la mer Ionienne.

En ce qui concerne le thème des sources d’énergie renouvelables est désormais au centre des politiques économiques et environnementales du gouvernement ainsi qu’en raison de l’impact du conflit russo-ukrainien sur la capacité d’approvisionnement énergétique, l’idée que les parcs éoliens soient construits en mer rencontre en tout cas des résistances.
A la fois du point de vue paysager, mais aussi pour les conséquences (pour l’instant seulement hypothétiques) sur la flore, la faune et les activités de pêche.

Renouveler les énergies renouvelables (la joint-venture créée par Repower AG, opérateur suisse, à travers la branche italienne, Repower Italia et Omnes, investisseur français de premier plan) gérera un portefeuille de centrales de production à partir de sources renouvelables et le développement de nouveaux projets de production, toujours dans le renouvelable secteur énergétique.

Le portefeuille Repower Renewable comprend des centrales hydroélectriques, solaires et éoliennes d’une capacité de production totale d’environ 90 MWe.
Toutes les usines et activités de l’entreprise sont concentrées sur le marché intérieur.
La valeur globale du portefeuille détenu par la société est d’environ 100 millions d’euros.
Repower AG, qui est la société mère, a son activité principale dans la production d’électricité avec ses propres centrales et par le biais de participations en Suisse, en Italie et en Allemagne.
Repower AG conçoit, construit et exploite également des réseaux de distribution (de 0,4 à 150 kv), des sous-stations, des postes de transformation, des sous-stations et des lignes de distribution jusqu’au raccordement domestique à Prettigovia-Valle del Reno, Engadina-Valposchiavo et Surselva, le tout en Suisse.

Mais revenons à l’initiative proposée par Repower Renewables. En génie énergétique, un parc éolien ou ferme éolienne se définit comme un ensemble d’éoliennes, plus communément appelées turbines, interconnectées et situées dans une zone délimitée dans le but de produire de l’énergie en exploitant celle du vent.
Il en existe trois types : onshore, nearshore et offshore.
Les onshore sont situés sur le continent dans des endroits très venteux ; les usines nearshore sont construites à une distance maximale de 10 km de la côte.
Ils ont des caractéristiques très similaires aux parcs terrestres, également en termes de production.
Les parcs offshore sont construits en mer pour obtenir de grandes quantités d’énergie.

cr cp REPRODUCTION RÉSERVÉE

Actualité actualisée de la Sicile 2022-07-02 15:04:00

This post is also available in: Anglais Français Espagnol