Actualités

Trois véhicules en feu au milieu de la nuit, probable incendie criminel

#Trois #véhicules #feu #milieu #nuit #probable #incendie #criminel #BlogSicilia #Dernières #nouvelles #Sicile

Trois véhicules en feu cette nuit à Santa Flavia, dans la région de Palerme.
Selon les premières investigations des pompiers et des carabiniers, l’incendie serait vraisemblablement intentionnel.
Deux voitures intelligentes ont été complètement détruites à Corso Vittorio Emanuele Orlando, tandis qu’une camionnette n’a été que partiellement endommagée.
D’après les premiers contrôles, on suppose qu’en réalité deux des trois véhicules n’ont été incendiés qu’incidemment.
La cible serait l’une des deux intelligentes, à partir de laquelle le feu commencerait.

L’alarme

L’alerte est parvenue aux standards des pompiers et des carabiniers ce soir vers 3h du matin.Les pompiers ont tout mis en œuvre pour essayer de limiter au maximum les dégâts.
Leurs interventions ponctuelles ont en effet permis au moins de sauver en grande partie la camionnette.
Rien à faire à la place pour les deux smart qui ont été totalement détruites.
Les très hautes langues de feu ont été apprivoisées très difficilement.
La fureur du bûcher était telle qu’il n’était pas facile de les éteindre.

Les enquêtes

Après avoir apprivoisé les flammes, les pompiers et les carabiniers ont effectué des vérifications sur place à la recherche d’éléments utiles pour tenter de comprendre ce qui aurait pu déclencher l’incendie.
Un déclencheur et un liquide inflammable ont été retrouvés près de l’un des deux téléphones intelligents appartenant à un homme de 55 ans.
Les militaires de l’arme tentent désormais de comprendre les raisons qui ont pu pousser les incendiaires à viser le véhicule de l’homme de 55 ans.
Il plonge dans la vie privée et professionnelle de l’homme à la recherche d’indices possibles qui peuvent en quelque sorte canaliser l’enquête.

Vidéosurveillance

Les carabiniers pour le moment n’excluent aucune piste concernant le motif possible.
L’appui à l’enquête pourrait provenir de la vidéosurveillance installée dans la zone.
Les enquêteurs visionnent les images enregistrées par certaines plantes afin de retracer tant bien que mal les auteurs du raid incendiaire.

Articles Liés