Syracuse. Après la saisie de 27 téléphones portables en prison, représailles et violences contre des agents 3 attentats en trois jours

#Syracuse #Après #saisie #téléphones #portables #prison #représailles #violences #contre #des #agents #attentats #trois #jours

Il y a quelques jours à peine, nous avons annoncé la découverte à la prison de Syracuse de 27 téléphones portables, une opération réalisée grâce à l’important travail d’enquête de la police pénitentiaire, mais malheureusement à la prison de Syracuse, il y a des attaques contre le personnel : dans trois jours 3 agressions dont une par un détenu d’origine italienne qui avait 2 téléphones et une autre agression par le même détenu qui la semaine dernière était responsable du même fait.

Pour donner des nouvelles est une note du S.PP.
– Syndicat de la police pénitentiaire – signé par le secrétaire général Aldo Di Giacomo.

La situation à l’institut Cavadonna est tout simplement explosive, il n’est pas possible de comprendre pourquoi la DAP ne prend pas position avec des interventions fortes, à commencer par l’affectation extraordinaire de personnel et des mesures adéquates.
Le pronostic de rétablissement pour les 2 collègues agressés est de 5 jours alors que le climat de tension grandit et avec lui la « chasse aux agents ».

La motivation de tout, en plus de la vengeance pour la saisie des téléphones, est la conviction de jouir de l’impunité car, comme cela n’arrive pas seulement à Syracuse, les délais d’intervention judiciaire sont longs et dans trop de cas les prisonniers croient qu’ils n’ont rien perdre.

Le S.PP.
réitère que la prison de Syracuse souffre sérieusement de ressources humaines, mais, malgré cela, le personnel de la police pénitentiaire réussit toujours avec beaucoup de sacrifices et de sens de l’État à compenser le manque d’inertie de la DAP.

24 juin 2022 | 12:21
cp REPRODUCTION RÉSERVÉE

Actualité actualisée de la Sicile 2022-06-24 12:21:00

This post is also available in: Anglais Français Espagnol