Actualités

Sicile, quatre défenses en ivoire exposées dans un hôtel : saisies

#Sicile #quatre #défenses #ivoire #exposées #dans #hôtel #saisies

Quatre défenses en ivoire brut ont été saisies, exposées dans un hôtel en Sicile.

Quatre défenses en ivoire brut étaient exposées dans les chambres d’un hôtel à Palerme: maintenant ils ont été mis sous séquestre par la police forestière du centre anti-criminalité nature de Palerme.

À l’intérieur de la structure de l’hôtel, avec les défenses, d’autres artefacts obtenus à partir de parties d’éléphants étaient présents et exposés, ce qui le public immortalisé et souvent posté sur les réseaux sociaux également.

Au moyen de quelques vérifications récentes, les militaires spécialisés du Cites Nucleus ont voulu vérifier si les détenteurs étaient en possession des autorisations et certificats nécessaires à la possession des défenses.
Ils n’ont fourni, du moins pour le moment, aucun document.

Veuillez noter que pour ce type de crime, le sous peine d’emprisonnement de 6 mois à 2 ans et d’une amende de 15 mille à 150 mille euros.
En effet, l’ivoire est protégé selon les dispositions de la Convention de Washington.

Les crocs trouvés et séquestrés semblent être plus de deux mètres de haut et environ 20 kilos de poids.
De plus, la découverte est d’autant plus pertinente qu’il est fait référence pour crocs non travaillés, dont la discipline est encore plus contraignante que celle relative à l’ivoire travaillé.

En effet, l’ivoire brut, s’il est d’origine non certifiée, pourrait en fait constituer une matière première pour fabriquer de nouveaux produits, augmentant ainsi le marché illégal qui, tant au niveau international que communautaire, est de plus en plus contraignant.

Ce n’est qu’en décembre 2021 que l’UE a encore renforcé la réglementation relative au commerce des objets en ivoire travaillé, prévoyant l’obligation du certificat CITES spécifique également pour les objets antérieurs à 1947.