Actualités

Plus de 5.000 volumes “fermés” depuis 20 ans : une bibliothèque (oubliée) rouvre à Palerme

#volumes #fermés #depuis #ans #une #bibliothèque #oubliée #rouvre #Palerme

Il a été construit au début des années 90 en tant que section spéciale de la Bibliothèque centrale de la région sicilienne “Alberto Bombace”.
Toutes les actualités et jours d’ouverture

C’était l’an 2000 quand il a été fermé et l’espace depuis lors utilisé pour des activités administratives.

Enfin la bibliothèque “Leonardo Sciascia” rouvre au publicavec un nouvel aménagement et une plaque exposée à l’entrée en souvenir de Sebastiano Tusa, l’archéologue et ancien conseiller du patrimoine culturel, décédé tragiquement en 2019.

Tout le monde ne le sait pas, surtout les plus jeunes à cause des nombreuses années de fermeture.
Il est situé dans les locaux de la Direction Régionale du Patrimoine Culturel, dans via delle Croci à Palerme.

Il a été construit au début des années 90 en tant que section spéciale de la Bibliothèque centrale de la région sicilienne “Alberto Bombace”, et est équipé de 11 postes de lecture confortables en plus de la table pour le gardien de chambre qui est équipé d’un ordinateur permettant de consulter l’OPAC (Catalogue d’Accès Public en Ligne), le Catalogue en ligne de la Bibliothèque centrale de la Région sicilienne et le catalogue informatisé avec les publications contenues dans la bibliothèque elle-même.

La collection est en fait composée de 5613 tomesqui comprend également des publications appartenant au Fonds ESP de la Bibliothèque centrale, un fonds composé de volumes sélectionnés à exposer lors d’expositions ou d’événements.

Les collections, identifiées par la signature BC, ont été créées en choisissant parmi les dotations BCRS des ouvrages concernant le patrimoine culturel, en particulier sicilien, et des ouvrages publiés par les instituts du Département, résultat de leur élaboration scientifique.

Tombé, comme nous l’avons dit, en désuétude en 2000, l’espace a été au fil du temps utilisé pour les activités administratives du Département et la collection de livres est revenue à la Bibliothèque centrale.
Maintenant, la bibliothèque rouvre, hébergeant des volumes précieux et permettant au public d’y accéder pour étude et consultation.

JOURS ET HORAIRES D’OUVERTURE
Les locaux de la Bibliothèque seront accessibles au public trois jours par semaine (mardi, mercredi et jeudi), de 9h00 à 13h00, avec un accès depuis l’entrée principale du Département du patrimoine culturel de la via delle Croci et conformément à la dispositions en vigueur issues de la législation anti-Covid.

«La réouverture de la Bibliothèque – déclare le conseiller régional pour le patrimoine culturel et l’identité sicilienne, Alberto Samonà – est un geste d’une grande valeur symbolique.
C’est redonner à la communauté une partie de sa mémoire dans un lieu qui offre les meilleures conditions de recherche et d’étude.
Grâce à la particularité des volumes contenus, la bibliothèque offre à Palerme et à la Sicile toute une importante garnison dédiée au patrimoine culturel ».

Quelque chose que tu ne sais pas
À la Bibliothèque centrale de la Région sicilienne, la loi a attribué le rôle d’archives documentaires de la production éditoriale en Sicile.

Déjà en 1977, année de naissance du Département régional du patrimoine culturel, la Bibliothèque centrale, en collaboration avec le Département et, en tout cas, avant le début de l’informatisation des bibliothèques, a créé une section spéciale où placer le riche contenu éditorial production de ” Département du patrimoine culturel, avec la signature ESP, afin de pouvoir identifier rapidement les volumes publiés par le Département, également via ses bureaux périphériques.

À cet égard, il convient de rappeler que la loi a attribué à la Bibliothèque centrale de la Région sicilienne le rôle d’archive documentaire de la production éditoriale en Sicile, précisément en accord avec la mairie.

Par la suite, l’espace a été enrichi d’une deuxième section dans laquelle étaient placés les volumes relatifs au patrimoine culturel concernant la Sicile, même s’ils n’étaient pas publiés par le Département.

Quant à l’activité éditorialele Département du patrimoine culturel fonctionne comme une maison d’édition spécialisée dans le patrimoine culturel, avec une production de plus de 80 titres chaque année, se classant parmi les maisons d’édition de taille moyenne selon les normes italiennes.

Au cours de la période 1977-2018, 2 924 ouvrages ont été publiés, dont des volumes papier, des CD, des DVD, des bandes vidéo, des partitions musicales et des périodiques, en plus de 1 285 ouvrages concernant la production éditoriale liée aux initiatives directement promues par le conseiller du patrimoine culturel, pour une total de 4 209 titres.

Le genre des œuvres publiées est varié, mais toujours lié au patrimoine culturel sicilien.

Parmi les productions, vous pouvez trouver le actes de conférences internationales édité par l’administration régionale, une documentation sur les fouilles archéologiques régionales, financée en grande partie par l’administration régionale, des bibliographies générales et spéciales des fonds bibliographiques et, surtout, de nombreux catalogues d’œuvres d’art et de découvertes archéologiques, produits pour la plupart à l’occasion d’expositions qui représentent un moyen de valoriser les actifs détenus.

Parmi ceux-ci : Chefs-d’œuvre du XVIIe siècle au Palazzo Abatellis, Le portrait romain dans les collections du Musée Salinas, Meligunis Lipara (travail demandé par plusieurs instituts archéologiques dans le monde), Soie : bibliographie des textes possédés (Messine 2021) ; La protection du patrimoine culturel subaquatique : aspects juridiques : une conférence tenue à Palerme et Syracuse (8-10 mars 2001) et organisée par la Région Sicilienne, Département du patrimoine culturel et environnemental et de l’éducation publique ;

Université de Palerme, Faculté d’économie, Institut de droit du travail et de la navigation ; Université de Milano-Bicocca, Département juridique des institutions nationales et européennes ; Antonello da Messina et Michelangelo Merisi da Caravaggio, maîtres de la peinture en Sicile : quatre chefs-d’œuvre exposés, et bien d’autres.