Piazza Armerina, les mains des migrants sont coupées dans l’installation pour la Journée des réfugiés

#Piazza #Armerina #les #mains #des #migrants #sont #coupées #dans #linstallation #pour #Journée #des #réfugiés

PIAZZA ARMERINA (Enna) – Mains qui demandent de l’aide à la mer brisée par la haine.
C’est ce qui s’est passé à Piazza Armerina, où l’installation préparée par l’association Don Bosco 2000 à l’occasion de la Journée des Réfugiés a été la cible d’un raid vandale.
L’œuvre « Personne ne se sauve » a été créée par des enfants migrants invités par l’association pour se souvenir des morts en Méditerranée.

Mais ces mains ont été brisées, personne ne sait par qui : « C’est un geste impur fait avec une clarté impitoyable.
Ils n’ont pas détruit toute l’installation, mais ils ont coupé les doigts.
Comme pour dire : tu meurs et tu te noies dans la mer.
« , commente la coordinatrice du Sai (Système d’accueil et d’intégration) Samantha Barresi.

« Je suis profondément déçu – ajoute Agostino Sella, le président de l’association Don Bosco 2000 – Nous travaillons depuis des années pour l’accueil et l’intégration et pour nos opérateurs c’est plus qu’une mission.
Des actes de ce genre ne nous font pas abandonner , car nous pensons que c’est un geste isolé.
J’espère que les institutions et la politique prendront leurs distances avec ce geste insensé et que les auteurs de cet acte ignoble seront punis par la loi »,

Le maire de Piazza Armerina, Nino Cammarata, a exprimé sa proximité avec l’association qui s’occupe de l’hospitalité en Sicile depuis des années : « J’exprime ma condamnation totale d’un geste indicible qui manifeste l’ignorance et le mépris de la vie.
Nous sommes déjà au travail pour l’identification des responsables ».

Actualité actualisée de la Sicile 2022-06-25 02:40:00

This post is also available in: Anglais Français Espagnol