Actualités

Palerme, nouveau feu vert pour le développement du tramway

#Palerme #nouveau #feu #vert #pour #développement #tramway

L’entreprise chargée de procéder à la vérification du projet final a exprimé un « avis positif » dans son deuxième rapport d’inspection.
Un coup de pouce pour l’administration d’Orlando

PALERME – La société Icmq, chargée de réaliser le vérification de la conception finale des trois nouvelles lignes de tramwayil a exprimé “avis positif” dans son deuxième rapport d’inspection intermédiaire.
Par rapport au premier rapport, beaucoup plus critique, « toutes les ‘non-conformités’ précédentes – lit une note de l’administration municipale – ont été résolues.
Seuls six commentaires restent dans la colonne “non vérifiés”, tous déclassés en “commentaires” et pour lesquels des recommandations sont faites.
L’examen définitif de ces constats, tous déjà vérifiés par les concepteurs, sera réalisé suite à la publication de l’avis de l’Ansfisa (Agence nationale pour la sécurité des chemins de fer et des infrastructures routières et autoroutières), qui analysera les aspects techniques précités » .

En fait, les conclusions du rapport peuvent être lues: “La plupart les problèmes critiques identifiés ont été résolus au fur et à mesure des compléments de projet et des précisions également acquises au cours des discussions.
La documentation globale présente encore quelques criticités résiduelles dont la définition détaillée se trouve dans les fiches spécifiques.
La résolution des non-conformités et des observations constatées et rapportées dans les chapitres précédents permettra dans la prochaine phase de contrôle une évaluation positive des contrôles effectués conformément à la législation en vigueur et visant à valider le projet par le Responsable de Processus “.

Mais quelle est exactement la tâche du groupe Icmq ? Tout d’abord, les trois lignes en question, pour un investissement compris entre 250 et 300 millions d’euros, sont A (Gare Centrale-via Croce Rossa-via Libertà), B (Gare Notarbartolo-Piazza Giachery) et C (viale Regione Siciliana à Corso Calatafimi-Parco d’Orléans-Gare Centrale).
Un gros point d’interrogation est en fait suspendu à la ligne A après en novembre 2021, le conseil municipal a supprimé le tracé très contesté (qui devrait également passer par Roma et via Libertà) du plan triennal de travaux publics 2020/2022.
Pas mal pour le Conseil d’Orlando, qui deux semaines plus tard l’a réinséré dans le prochain plan triennal, 2021/2023.

A l’époque le conseiller à la mobilité Giusto Catania a déclaré que “sans cette section, en fait, l’ensemble du réseau de tramway de Palerme n’est pas durable d’un point de vue économique, écologique et de transport..
Les entrepôts Brancaccio et Borgo Nuovo ne peuvent pas être reliés entre eux et les quartiers de Bonagia, Sferracavallo, Mondello, Villaggio Santa Rosalia, Zen, Cep, la citadelle universitaire, le Policlinico, l’hôpital civique et la partie amont du périphérique “.
Il est dommage que le plan triennal 2021 doive également être examiné par la Sala delle Tombidi (et nous sommes maintenant en fin de législature) et qu’en ce moment l’Administration soit impliquée dans le jeu très délicat du Rééquilibrage Planifier.

Pour en revenir à la procédure de vérification, c’est l’article 26 du code des marchés publics qui confère au maître d’ouvrage la prérogative de vérifier « la conformité des documents de conception avec les documents, ainsi que leur respect de la législation en vigueur.
La vérification a lieu avant le début des procédures d’attribution “ou,” dans les cas où la mission conjointe de conception et d’exécution est autorisée, la vérification de la conception établie par l’entrepreneur a lieu avant le début des travaux “.
L’objectif est de s’assurer « a) de l’exhaustivité de la conception ; b) la cohérence et l’exhaustivité du cadre économique dans tous ses aspects ; c) l’achat de la solution de conception choisie ; d) les conditions de durabilité de l’ouvrage dans le temps ; e) la minimisation des risques d’introduction de variantes et de litiges ; f) la possibilité de terminer les travaux dans les délais impartis ; g) la sécurité des travailleurs et des utilisateurs ; h) l’adéquation des prix unitaires utilisés ; i) la maintenabilité des ouvrages, le cas échéant ».
En substance, c’est-à-dire que la société de vérification ne rejette ni n’approuve mais valide les projets pour s’assurer qu’ils sont cohérents et précis et pour éviter les erreurs et les omissions qui donnent lieu à des litiges en augmentant les coûts et en allongeant les délais de mise en œuvre.

Le maire Leoluca Orlando est satisfait: « Le tram de Palerme sera terminé : je le répète depuis un certain temps et les faits me donnent raison.
Le deuxième rapport du cabinet d’audit confirme la qualité du projet et la justesse des procédures suivies ces dernières années.
Désormais, la dernière étape sera l’avis du ministère des Infrastructures qui a financé la réalisation des travaux en allouant huit cents millions d’euros ».

Le maire inclus dans son raisonnement, même si leur réalisation reste encore un mirage, quatre autres lignes sont en cours de développement (pour une dépense de 480 millions supplémentaires): le D Orléans-Policlinico-Bonagia, le E Croce Rossa-Zen-Mondello, le F Duca della Verdura-via Balsamo (en passant par la Cala) et le G Galatea-Sferracavallo.

Satisfaction de côté conseiller Catane: “Le deuxième rapport du vérificateur élimine tout doute sur la validité du projet de tramway et annule toutes les controverses instrumentales qui ont mal caractérisé ces derniers mois.
Sans les retards, dus aux difficultés des bureaux en phase pandémique et aux tentatives politiques de blocage des travaux, nous serions déjà en mesure de boucler l’appel d’offres.
Cependant, le temps perdu peut être rattrapé et nous sommes confiants que le travail sera validé d’ici quelques semaines”.

Gaspare Ingargiola