Palerme. Musumeci rencontre les dirigeants de Confindustria Sicilia : “Prêt à intervenir pour atténuer la crise”

#Palerme #Musumeci #rencontre #les #dirigeants #Confindustria #Sicilia #Prêt #intervenir #pour #atténuer #crise #Libertà #Sicilia

“Lla Région sicilienne est prête à intervenir, immédiatement, pour limiter les conséquences économiques que le conflit en cours en Europe a déjà sur les entreprises de l’île ».

Le président Nello Musumeci l’a réitéré, rencontrant au Palais Orléans les dirigeants de la Confidustria Sicilia : le président Alessandro Albanese et les députés Antonello Biriaco et Gregory Bongiorno, Marco Falcone, avec les directeurs généraux des départements et le président de l’Irfis Giacomo Gargano.

«Nous n’avons pas eu – a déclaré Musumeci – même pas le temps de sortir de deux ans de pandémie que nous sommes entrés dans une économie de guerre.
Nous avons le devoir d’écouter le cri d’alarme des entreprises et l’appel de la Confindustria ne nous prend cependant pas au dépourvu.
Les centaines de milliers d’entreprises présentes sur l’île représentent la source de richesse de notre territoire et, comme cela a déjà été fait par le passé – et comme le reconnaissent aujourd’hui également la direction de Confindustria – le gouvernement régional continuera à œuvrer en faveur du tissu entrepreneurial ».

Les représentants des entreprises ont souligné une augmentation exponentielle et insoutenable du coût des matières premières, la difficulté à les approvisionner, l’augmentation des charges pour la fourniture d’énergie, la hausse du prix des carburants.

Le gouvernement Musumeci, à travers le ministère de l’Économie et les initiatives du ministère des Infrastructures et des Activités productives, a déjà élaboré une sorte de manuel d’interventions activables à court et moyen terme.
Tout d’abord, mobiliser toutes les ressources financières disponibles, notamment en dehors de la région, pour les orienter en faveur de la « nouvelle crise ».
La Région et la Confindustria ont convenu que les priorités concernaient : la réduction du coût du travail, la prolongation du moratoire hypothécaire et la révision de la grille tarifaire dans le domaine des travaux publics.

«Enfin – a déclaré Albanese, qui a remercié Musumeci pour la sensibilité et la rapidité dont il a fait preuve en convoquant la réunion – il y a un sentiment commun.
En défendant les intérêts des entreprises, nous défendons le territoire.
La réduction du coût du travail profite à toutes les entreprises et peut conduire, immédiatement, à une économie de 20% des coûts de chacune des sept cent mille entreprises privées qui opèrent sur l’île et qui représentent le moteur de l’économie”.

17 mars 2022 | 02:21
© REPRODUCTION RÉSERVÉE

This post is also available in: English