Actualités

Palerme. Femmes et enfants victimes de violence à l’extérieur des communautés. Caronia : “Après la violence physique vient la violence bureaucratique”

#Palerme #Femmes #enfants #victimes #violence #lextérieur #des #communautés #Caronia #Après #violence #physique #vient #violence #bureaucratique

“J’ai donné l’alerte il y a quelques mois et malheureusement mes craintes se matérialisent : des dizaines de femmes et d’enfants victimes de violences seront expulsés des communautés qui les accueillent car la Municipalité de Palerme, dans un incroyable court-circuit entre différents bureaux et entre la Municipalité et la Région ont, en effet, arrêté les paiements de dizaines d’organismes sociaux.
La nouvelle que certaines de ces femmes et enfants pourraient être expulsés des communautés dans les prochains jours ne peut que sonner l’alarme, car ils sont fragiles et très fragiles personnes , victimes de violences physiques et psychologiques qui ne peuvent plus être affectées par la violence de la bureaucratie.
La Municipalité avait entrepris de rationaliser les procédures bureaucratiques, également par le biais d’une informatisation massive du secteur, mais après des mois, rien n’a été fait et de nombreuses communautés sont maintenant au bord de la faillite, ne recevant pas de paiements depuis plusieurs mois.
Face à une situation d’immobilisme conséquent de la part de l’administration communale, je ne peux que solliciter une intervention du Préfet, afin d’éviter l’aggravation d’une situation d’urgence sociale très grave qui affectera l’ensemble de la commune.
»
Cela a été déclaré par Marianna Caronia après la nouvelle qu’environ 30 femmes et enfants victimes de violence, transférés dans la communauté sur recommandation de la Cour, seront contraints de quitter les mêmes communautés en raison du non-paiement des frais par la municipalité de Palerme.

Article précédentAdministratif Aci Catena, preuve d’accord entre Giuseppe Aleo et Giovanni Grasso.
Travailler pour un front uni
Article suivantCrise agricole, Tardino (Lega) : “aide extraordinaire de l’UE immédiatement, bonne ouverture du commissaire aux propositions Id/Lega”