Actualités

Palerme, exclue de la prolongation des contrats Covid i 23 de la zooprophylaxie

#Palerme #exclue #prolongation #des #contrats #Covid #zooprophylaxie

“La Région sicilienne a réussi à prolonger les contrats d’environ 9 000 travailleurs précaires de l’urgence Covid, oubliant cependant 23 travailleurs hautement qualifiés, parmi les plus qualifiés, qui sont sans emploi depuis le 1er avril.
Un paradoxe inexplicable ».

Le parlementaire du Parti démocrate Carmelo Miceli intervient sur le cas du personnel drive-in de l’Institut zooprophylactique sicilien de via Marinuzzi, à Palerme.
Il s’agit de biologistes, de techniciens de laboratoire et de vétérinaires embauchés sous co.co.co.
en novembre 2020 qui n’a cependant pas connu le même sort que les 9 000 autres travailleurs de la santé, médecins et administrateurs siciliens précaires qui ont bénéficié du renouvellement du contrat.

«Il y a 23 travailleurs du Zooprofilattico qui, pendant des mois, ont garanti l’activité drive-in en donnant pleinement leurs compétences et leur professionnalisme.
Des travailleurs qui – ajoute Miceli – pendant la pandémie ont rendu un service indispensable à Palerme, mais les seuls de tout le secteur des urgences à avoir été renvoyés chez eux.
Les seuls dans toute la Sicile.
Sont-ils peut-être précaires en Serie B ? ».

«À leur place – dit le député dem – malgré les ressources investies par l’Institut zooprophylactique pour leur formation, d’autres personnels ont été envoyés par l’ASP pour garantir la continuité du présidium.
Étant donné que les travailleurs ont été accueillis et que la Région ne s’est pas souciée de les inclure dans le plan d’extension, je soutiendrai leurs raisons en demandant immédiatement au ministre Speranza s’il est permis que ceux qui ont consacré leur engagement et leurs efforts à la lutte contre la Le coronavirus est traité de cette manière”.

© Tous droits réservés