Palerme conduit sans permis mais est acquitté : voilà ce qui s’est passé

#Palerme #conduit #sans #permis #mais #est #acquitté #voilà #qui #sest #passé

PALERME – La violation n’a pas été définitivement constatée.
C’est pourquoi un automobiliste a été acquitté en appel d’avoir conduit la voiture sans permis.
Une affaire qui répète souvent celle découverte par le défenseur, l’avocat Dario Falzone.

En mars 2021, l’accusé a été condamné à deux mois de prison et à 4 000 euros d’amende.
Le litige remonte au 5 septembre 2017.
Selon l’accusation, l’homme était un récidiviste puisque pas même deux mois plus tôt, le 10 juillet 2017, il s’était fait arrêter de conduire sans permis.

L’avocat Dario Falzone

L’avocat Falzone en appel I a affirmé le principe établi par la Cour suprême, selon lequel pour être récidiviste (et donc commettre un crime et non une simple infraction administrative) il faut que l’infraction elle-même soit “définitivement constatée”.

En l’espèce, le délai de 60 jours pour faire appel de la première infraction administrative n’était pas écoulé.
Autre que définitif, donc.
C’est ainsi que la sentence du juge unique de Termini Imerese a été annulée.

Le même procureur général a demandé l’absolution, décidée par le collège présidé par Adriana Piras “parce que le fait n’est pas prévu par la loi comme un crime”.

This post is also available in: English