Palerme. Bonsignore (Cimo Sicilia) La Sicile change de modèle d’organisation pour les malades du Covid, ou pas ?

#Palerme #Bonsignore #Cimo #Sicilia #Sicile #change #modèle #dorganisation #pour #les #malades #Covid #pas

Le Département régional de la santé de Sicile est sur le point d’adopter le nouveau modèle d’organisation des soins pour les patients Covid.

Le document, fruit des travaux d’un panel technique mis en place au niveau de la Région, part du postulat que malgré l’augmentation des infections enregistrées en juin, le système régional de santé a tenu le coup, « maintenant largement l’offre de services de santé de droit commun ».
.

« Nous avons quelques réserves sur cette déclaration » – affirme le secrétaire régional du CIMO Giuseppe Bonsignore – « car il est clair pour tout le monde à quel point les soins de santé, tant urgents qu’ordinaires, sont encore largement affectés par le blocage de certaines activités, voire de l’ensemble hôpitaux comme c’est le cas de l’hôpital Cervello de Palerme ».

Une autre prémisse importante contenue dans le document hésité par la table technique régionale est qu' »une organisation sanitaire basée sur un modèle de coexistence avec le virus est nécessaire, dictée par l’évolution pandémique naturelle de l’établissement vers l’endémisation avec une allocation appropriée conséquente du patient dans un récupération ».

« Il est important – poursuit Bonsignore – » qu’il soit enfin décidé, également en Sicile, de prendre acte de l’endémisation progressive du Covid et surtout du fait qu’au niveau national l’urgence sanitaire a été déclarée terminée à partir du 1er avril de cette , à tel point que le même commissaire d’urgence Covid, le général Figliuolo, est rentré chez lui, tandis que nous maintenons les structures de commissaire.
Nous pensons que même notre Région doit enfin admettre la conclusion de l’état d’urgence tout en sachant qu’elle doit faire tout ce qui est nécessaire pour faire face aux infections d’un point de vue sanitaire, ce qui n’est pas exactement ce qui a été fait jusqu’à présent ».

« Sans préjudice du maintien de certains Départements ad hoc pour la prise en charge des patients Covid symptomatiques atteints d’une maladie respiratoire plus ou moins grave, il semble que même en Sicile, bien qu’avec beaucoup de retard par rapport à d’autres Régions, nous nous préparons à concevoir un système qui occupent, d’une manière différente qu’aujourd’hui, la grande majorité des patients asymptomatiques ou paucisymptomatiques, un système capable de mieux gérer ceux qui ont été infectés par le virus mais qui se rendent à l’hôpital pour d’autres problèmes de santé, sans toutefois omettre tous les autres non – Patients covid.

Il faut adopter le modèle organisationnel suivi dans le reste de l’Italie qui est celui d’une gestion mixte des services avec des environnements spéciaux dédiés à la prise en charge des patients positifs mais avec d’autres pathologies ».

« Les nouvelles directives du tableau technique régional, bien que détaillées » – conclut le secrétaire régional du CIMO – « sont affectées négativement par la présence d’un incident, identifiez tout hôpital avec une prévalence de lits Covid) qui risque dans une large mesure de frustrer le sens des travaux menés par les experts régionaux.
Une inscription qui semble avoir été écrite exprès pour tout changer afin de ne rien changer ».

08 juillet 2022 | 05:49
cp REPRODUCTION RÉSERVÉE

Actualité actualisée de la Sicile 2022-07-08 17:49:00

This post is also available in: Anglais Français Allemand Espagnol