No Tengo Dinero 7 choses à faire à Messine en été

#Tengo #Dinero #choses #faire #Messine #été

C’est vendredi !, et cela, chers fans, est raisonnablement l’une des rares certitudes que nous pouvons avoir ; une autre sécurité est que leété arrivé ea Messine il y a plusieurs Choses à faire pendant la semaine, sans trop dépenser.
Et si vous recherchez les événements les plus intéressants de la ville, vous êtes au bon endroit.

Cette semaine également, en effet, « No Tengo Dinero » revient aux rendez-vous, strictement petit budget ; par exemple : une avant-première du Mish Mash Fest à Milazzo, la présentation d’un premier roman, un concert entièrement sicilien, deux expositions et un atelier pour apprendre à bien écrire.

Que faire à Messine en été

Il y a plusieurs événements à Messine, nous sélectionnons ceux-ci pratiquement sans frais, la semaine de No Tengo Dinero :

Vendredi : philosophie environnementale

Nouveau rendez-vous avec le « Topographies de l’âme», Le Festival des lieux organisé par Loi de Naxos Et Archéoclub Giardini Naxos – Taormina – Vallée de l’Alcantara.
Ce soir, vendredi 24 juin, nous discuterons « Philosophie de l’environnement » avec l’auteur Andréa Porciello.
« Si l’être humain veut affronter avec succès la crise environnementale, en supposant qu’il est encore temps de le faire, il doit repenser l’ontologie dans laquelle il s’est placé en se percevant comme faisant partie de la nature, comme l’une de ses expressions infinies de la vie ; et la nature comme un système complexe de relations doté d’une valeur intrinsèque, quelle que soit l’utilité qu’il peut en retirer ».
Prof.
Alessio Lo Giudiceanime la réunion Fulvie toscane.

Samedi : le concert en terrasse

Ils font partie des groupes les plus anciens et les plus intéressants de Sicile et d’ailleurs.
Nous parlons de l’Uzeda qui, le samedi 25 juin, sera à Messine pour un très frais concert en terrasse.
«Le groupe – nous avons lu sur l’événement – qui a fait l’histoire de la scène musicale italienne, le fer de lance du noise rock, est de retour sur la scène du Retronouveau.
Depuis plus de trente ans, ils enflamment les scènes du monde entier, brisant les barrières métaphoriques et les frontières géographiques grâce à la musique et aux relations humaines placées devant la logique marchande du showbiz ».
Si, d’autre part, vous voulez passer une soirée, al Piro Piro Bar de Marinello vient « Sons of the Stars », le concours de Mish Mash.
Six projets artistiques sont exposés : Roberta De Gaetano, Deric., Orofino, Dancemalora Eride et Rough Enough.
Les deux gagnants joueront le 7 août sur la scène du Mish Mash Fest.

Dimanche : la fête

La 68e édition du Festival du film de Taormina qui ouvre la revue avec une projection restaurée de « Le Parrain », 50 ans après sa sortie, mais surtout sur scène, en invité spécial, il y aura lui : Francis Ford Coppola, l’un des réalisateurs les plus importants du cinéma international.
En compétition 6 films, dont l’italien « Le Voce Sole », réalisé par Andréa Brusa Et Marco Scotuzzi.

Lundi : la première exposition

Au Théâtre des 3 Métiers poursuit « TeatrArt », la revue des arts visuels organisée par Dania Mondello.
Ce sont « Le donne di Cico » di Cécile Coletta être les protagonistes de ce troisième rendez-vous.
«Ses toiles – lit la note – représentent des sujets féminins statiques immergés dans une solitude faite d’or« mystique », d’art fluide, de collages, de larmes, d’erreurs et de matériaux recyclés».
L’exposition sera ouverte jusqu’au 21 juillet 2022.
Toujours au Teatro dei 3 Mestieri, le festival d’été « Fuori in Scena » commence ce soir.

Mardi : l’atelier

Pour la galerie Spazioquattro, la saison des expositions se termine et la saison des ateliers s’ouvre.
Mardi 28, de 16 à 20, par exemple, Valentina Giocondo mènera une atelier dédié à la calligraphie au stylo pinceau.
«Des marqueurs à pointe synthétique – lit la description du cours – qui simulent l’écriture avec un pinceau à pointe ronde, un outil très pratique et apparemment accessible et simple à utiliser et pour cette raison utilisé par les designers pour les couvertures, les emballages et les illustrations.
En plus d’une brève introduction théorique, l’atelier se poursuivra par des exercices pratiques sur la pression et le rythme, permettant la construction des lettres individuelles de l’alphabet et enfin des mots ».
Sur ce lien pour vous inscrire.

Mercredi : la release party

En ces semaines d’été, les vacances ne manquent pas.
Mercredi 29, à partir de 19h30, au Retronouveau la sortie de « Teresa » est officiellement présentée, le nouveau single de « La Stanza della Nonna ».
«Les grands-parents – écrit le groupe Messina – sont de retour avec une chanson qui ouvre la voie au prochain album, le troisième du groupe.
« Teresa » est une ballade/rock sortie début mai et représente la ligne de partage entre ce qui a été et ce qui sera.
Le spectacle retrace ces dix années au cours desquelles le groupe a produit deux albums et plusieurs singles évoluant, expérimentant et détraquant la forme de la chanson folk « classique », pour arriver au son que nous connaissons maintenant ».
Cette production est également signée par Tuma Records.

Jeudi : un nouveau livre

Jeudi 30, à partir de 19h, à la librairie Colapesce (sur la photo), Cristina Venneri présente son premier roman « Corpomatto », publié par Quodilibet Storie.
«Marta est une étudiante apathique et tardive.
Il quitte Tarente pour s’inscrire à l’Université de Messine, mais la vie étudiante, irréaliste et alcoolique, s’avère bien plus intéressante que les lettres classiques.
Après quelques années et un seul examen, elle est de retour chez elle, une sorte de prison domestique où l’attendent une mère problématique et une grand-mère sinistre. Dans la « ville maudite » qui empoisonne toutl’existence de chacun est improductive, suspendue, même celle de Marta, bien soucieuse de se cacher de sa mère lorsqu’elle téléphone à son amant, car sinon elle l’entendrait vivante ».
Stefano Félici s’entretient avec l’auteur.

Vendredi : la deuxième exposition

Notre semaine se termine avec une autre exposition installée à Théâtre Vittorio Emanuele de Messine, pour la revue « L’Opera al Centro » organisée par Giuseppe La Motta.
Ce sont les oeuvres de Enzo Rizzo qui recueille ses expériences artistiques dans « Métamorphose du regard ».
« C’est le résultat d’une recherche qui part de loin – lit la note – et se divise en différents volets, mais tous attribuables à une dimension spirituelle constante visant à annuler le contraste entre l’esprit et la matière sous la forme que la culture occidentale a héritée de monde grec ».
À l’affiche jusqu’au 9 juillet 2022.

(20)

Actualité actualisée de la Sicile 2022-06-24 07:01:00

This post is also available in: Français Espagnol