Mouvement ouvrier chrétien, les rencontres pour fêter les cinquante ans ont commencé. Premier arrêt à Messine – Aujourd’hui Milazzo

#Mouvement #ouvrier #chrétien #les #rencontres #pour #fêter #les #cinquante #ans #ont #commencé #Premier #arrêt #Messine #Aujourdhui #Milazzo
Un moment de rencontre

MESSINE. Première étape à Messine des rencontres qui amèneront le mouvement ouvrier chrétien à célébrer le 50e anniversaire de sa fondation.
Une réalité qui compte aujourd’hui 800 clubs dans toute l’Italie et est présente dans 12 pays à travers le monde.
Une centaine de cadres qui, en présence de responsables nationaux et régionaux, se sont réunis au siège du Département des sciences politiques et juridiques de l’UniMe.
Le Mouvement Chrétien Ouvrier est né il y a 50 ans grâce aussi à la détermination des dirigeants de Messine.
Aujourd’hui MCL est une réalité présente dans 12 pays à travers le monde qui en Italie dispose d’un réseau de 800 clubs.
Messine avec son histoire a été choisie comme première étape du voyage vers le jubilé qui sera célébré le 8 décembre.
Hier 100 cadres se sont réunis dans la ville du Détroit, en présence des dirigeants nationaux et régionaux, au siège du Département des sciences politiques et juridiques de l’UniMe.
« Vers le jubilé pour témoigner de 50 ans d’engagement et d’histoire » le thème de la discussion qui a porté sur l’apport apporté en un demi-siècle d’histoire par les différents milieux, s’orientant ensuite vers quels sont les objectifs futurs du MCL.
Un engagement historique et consolidé dans le domaine pour témoigner des principes de la Doctrine Sociale Chrétienne auxquels l’organisation n’a jamais abdiqué et qui, au seuil des 50 bougies, se relance.
Une activité constante d’animation sociale et territoriale, d’offre de services fiscaux et de sécurité sociale, de protection des droits et de formation, se conjuguent à l’engagement constant sur les questions du travail et de la formation, de la politique et de l’entreprise sociale, pour restituer une photographie des 50 ans de l’organisation années d’activité.

« Dans la ville qui a eu un certain poids dans la naissance et la construction de notre Mouvement – a déclaré au début le vice-président national de Messine – Fortunato Romano – nous nous rencontrons pour partager un parcours qui doit conduire à une relecture de notre organisation avec une forte lien avec les valeurs inspiratrices mais avec la détermination qu’il nous faut adapter notre association aux besoins d’aujourd’hui pour être des avant-gardes sociales comme l’étaient nos fondateurs en 1972 ».
Un voyage dans le passé à travers les témoignages de Nino Romano et Nicola Papa, les deux messins qui ont contribué à divers niveaux à la naissance du MCL : le premier de Rome en dialogue constant avec l’Église italienne ; la seconde en Sicile, animant les mouvements de jeunesse qui se sont ensuite transformés en leadership qui a conduit MCL à être parmi les expériences associatives italiennes les plus profondément enracinées.

Un après-midi d’affrontement mais aussi d’entraînement.
Le Jubilé de MCL coïncide avec une profonde transformation technique et juridique de l’ensemble du tiers secteur italien qui connaît une réforme réglementaire mais aussi des contenus dont l’approfondissement a été confié à Giovanni Pecchioli, responsable national du troisième secteur MCL et Stefano Ceci, administrateur national de MCL.
Les contributions de Don Sergio Siracusano, directeur régional du Bureau des problèmes sociaux et du travail et Giorgio D’Antoni, président régional du MCL, sont pleines d’idées.
Pour clôturer le rendez-vous Tonino Di Matteo Président National de MCL.
«C’est un endroit très important dans l’histoire du mouvement, car Mcl est né ici aussi.
Il est important de retrouver les raisons de notre identité.
Un engagement qui nous mène à 50 ans d’attention et de service aux personnes, mais avec un regard tourné vers l’avenir.
Avec la capacité d’aller à contre-courant, comme le pape François nous y invite, nous devons envisager les 50 prochaines années et au-delà avec un travail constant avec les gens, en déclinant les enjeux chers à notre organisation et à la communauté tels que le travail, la famille, le développement durable et l’environnement avec la particularité que seul un mouvement ecclésial comme le nôtre peut interpréter.
Être un mouvement aujourd’hui et demain signifiera être des chrétiens ouverts, actifs et en dialogue, tournés vers l’Europe.
Pour ce faire, la formation, les jeunes et l’unité de l’organisation sont nécessaires ».

Partagez cet article

Visites : 23




Actualité actualisée de la Sicile 2022-07-09 15:11:00

This post is also available in: Anglais Français Espagnol