Modica. Le Mouvement pour la ville est né… Nous recevons

#Modica #Mouvement #pour #ville #est #né #Nous #recevons

Certains estiment qu’il est encore inapproprié de parler du nouveau maire de Modica après la démission d’Abbate, compte tenu de la longue période (presque un an) qui nous sépare des prochaines autorités administratives.

Bon, à tort ou à raison, j’aime à penser au portrait-robot du nouveau maire, qui aura sûrement un gros dossier à régler, vu la situation financière précaire qui préfigure le DISSEST ECONOMIQUE, avec toutes les conséquences de l’affaire.

Cela dit, force est de constater que le prochain maire devra s’occuper principalement des finances municipales.

Mais alors la ville de Modica est destinée à rester dans l’obscurité du XIXe siècle dans laquelle elle a langui pendant au moins 10 décennies ?

J’espère que non!

Bien entendu nous n’avons pas l’intention de proposer un portrait-robot physique ou moral, l’intégrité morale est une condition incontournable et qui est à la base de tout, il faut simplement être un maire avec une vision large et complète des besoins de la ville et avec la barre droite pour supprimer les inconvénients et favoriser la création d’une ville moderne, même avec sa structure inadéquate, compte tenu de son origine ancienne et malgré l’ancienne splendeur du comté de Modica à partir de 1296 qui a lentement décliné jusqu’à laisser place à un sombre et ville invivable à tous points de vue : circulation automobile, loisirs, desserte en transports en commun, services sociaux et scolaire.

Ses rues étroites ou inexistantes sont la première grande limite de Modica historique ; la construction sauvage et sans planification appropriée sont une autre grande limitation de Modica moderne sur le plateau de Sorda, Michelica, Zappulla et Caitina.

La nécessité de rétablir l’ordre dans les différents quartiers de Modica sera un grand pari pour le nouveau maire, je me souviens de la surpopulation des nouveaux quartiers et du dépeuplement de certains centres historiques : Modica alta, quartier Francavilla, Vignazza et billboard.

Pourtant, le maire Buscema avait lancé l’initiative de réaménagement des quartiers, mais évidemment ce projet est détesté par beaucoup qui préfèrent assister à l’abandon des centres historiques pour spéculer sur la surconstruction sauvage.

Naturellement il faudra reprendre les projets sur les mobilités alternatives sinon la ville sera asphyxiée par une circulation automobile de plus en plus chaotique qui bloquera toute volonté de rendre la ville maigre et vivable.

Le maire sortant a goudronné toute la ville, comme il l’a fait nous essaierons de comprendre, sans tenir compte du réseau d’eau, aujourd’hui obsolète, qui doit être refait, vu les pannes et les pertes continues qui ont été présentes dans la ville et dans le hameau pendant un certain temps marinara di Marina di Modica, avec de très graves inconvénients pour des quartiers entiers.

Les services sociaux et l’école sont d’autres réalités auxquelles il faut absolument prêter attention tant au niveau d’une meilleure réorganisation qu’au niveau de la promotion de nouvelles initiatives pouvant donner un nouveau sens à ces importantes réalités de la vie sociale.

c’est juste une entrée pour entamer une comparaison entre les prochains candidats, pour stimuler avant tout une conscience chez les électeurs afin d’éviter que les hommes d’affaires qui prendront les rênes de la ville ne promettent mers et montagnes pour rallier leur assentiment, peut-être rendre un sop, mais s’occupent ensuite de leur propre potager, ce qui ne correspond pas aux intérêts de la ville.

Ignace Giunta
Mouvement pour la ville

sauvegarder

Actualité actualisée de la Sicile 2022-06-19 19:00:00

This post is also available in: Anglais Français Espagnol