Modica, Ivana Castello écrit au commissaire de la municipalité

#Modica #Ivana #Castello #écrit #commissaire #municipalité

La conseillère municipale Ivana Castello a écrit à la commissaire extraordinaire de la municipalité de Modica, Domenica Ficaro, pour clarifier certaines questions restées en suspens et demander des éclaircissements sur la situation de la dette de la municipalité.
« La municipalité de Modica, comme vous le savez certainement, ne navigue pas dans l’or – écrit l’exposant du centre-gauche -.
Bref, on ne peut pas dire que c’est une ville économiquement riche.
Si jamais on voulait insister sur l’usage de ce dernier adjectif, je voudrais dire qu’il est riche de pauvretés, de dettes, de problèmes et de caractères, ces derniers étant presque toujours ambigus, car ils accomplissent mais ce qu’ils accomplissent ne poursuivre l’intérêt de la ville mais des objectifs précis …
pas si cachés, qui sont délicieusement personnels.
Faire de la politique aujourd’hui, c’est se réaliser en ne réalisant pas, comme il se doit, exclusivement le bien public.
Il est donc naturel que dans les choix de gouvernement d’une communauté il faille décider s’il faut privilégier l’ego ou la res publica.
Il en résulte donc que l’action gouvernementale se résout dans une sorte de pain de viande politique qui s’avère souvent tragique, la tragédie n’affectant que les citoyens.
Dans ces cas, il est prévu que l’ensemencement tragique de la mauvaise gouvernance mûrira à l’avenir, lorsque quelqu’un d’autre dirigera la ville.
Bref, la tâche de remédier aux dettes est laissée à ceux qui viennent plus tard.
Car cela amène des sacrifices que tout le monde n’acceptera pas d’affronter.
Le maire affirme, écrit-il également à la Cour des comptes, qu’il n’a pas grevé sordidement les finances communales.
Nous nous serions attendus à une déclaration moins pointue.
Parce qu’il y a eu un moment où la Cour des comptes a lancé la procédure d’insolvabilité irrémédiable de la Municipalité.
Bref, la Municipalité avait fait faillite.
En attendant que la procédure formelle de défaut arrive à maturité, une vingtaine de jours plus tôt, le maire avait interjeté appel, est allé en appel, la Cour des comptes de Rome était compétente, et la sentence a été réformée « chirurgicalement ».
Nous étions donc à un pas du dépôt de bilan.
Faites vérifier vous-même, Monsieur le Commissaire, et illustre, à tous les citoyens et à moi en tête, l’état des finances communales.
Vous avez besoin d’un mois ? Attendons le mois, mais dites aux citoyens que le conseiller Castello ment, toujours, bien sûr, en soulignant, de manière exhaustive, les documents sur lesquels vous vous baserez.
Et justement en ce qui concerne les dettes, je dois vous poser, et je m’en excuse, une question détaillée.
Lors de l’accès aux documents, j’ai acquis trois lettres: une première de Banca FarmaFactoring spa, une seconde de Banca Sistema spa et une troisième du cabinet d’avocats Bellini Bressi à Milan.
Le premier (le 10 mai 2022) porte un objet très clair : « Rappel de paiement – non payé le 10-05-2022 ».
Cela implique la fourniture d’électricité par Enel Energia spa.
En encaissant de nombreux paiements résiduels, un montant de 6 843 611,34 euros est atteint.
Enel a transféré le crédit à Banca FarmaFactoring spa et cela invite la municipalité à faire son devoir.
Le second accompagne le relevé de compte débiteur relatif à 2021, exactement 130 pages, avec lequel Enel Energia spa elle-même résume la situation de la dette communale relative aux créances cédées sans recours au 31 décembre 2021.
Il est constaté, en termes de montant nominal, que une dette de 6 435 013,37 euros ; cependant, deux autres colonnes suivent, indiquant un solde de 3 328 030,84 euros et un montant d’intérêts de 2 469 110,99 euros.
En tout, la somme demandée n’est pas de 6 435 013,37 mais la moindre, entre solde et intérêts, de 5 862 182,08 euros.
La troisième lettre du 10 mai 2022, portant la même date que la première, concerne certaines dettes contractées par Modica Multiservizi en liquidation.
Par conséquent, Multiservizi demande et obtient certains services d’International Factors Italia-Ifitalia SpA Factors a transféré le crédit au Consortium Business Partner Italia Società pour les actions qui, à son tour, charge le cabinet d’avocats Bellini Bressi d’activer toute initiative appropriée, également d’ordre judiciaire nature, pour récupérer un avoir de 4 491 351,34 €.

Globalement, les trois demandes s’élèvent à (6 843 611,34 + 5 862 182,08 + 4 491 351,34 =) 17 197 144,76 euros ».

Ivana Castello conclut en demandant au commissariat comment elle compte agir.
« Ces trois dettes relèvent-elles des 75 millions de dettes en souffrance et impayées au 31 décembre 2021 ou sont-elles dues à des extras échappés, certainement pas dus à des négligences ? Il y a dix jours, j’ai posé la même question par écrit au greffier de la ville, mais j’attends toujours une réponse.
Objectivement, le secrétaire n’a jamais brillé lorsqu’il s’est agi de répondre aux questions des conseillers municipaux ».

sauvegarder

Actualité actualisée de la Sicile 2022-07-02 14:51:00

This post is also available in: Anglais Français Espagnol