Méditerranée, la Convention des droits est signée à Palerme. Orlando : « 20 pays unis pour construire »

#Méditerranée #Convention #des #droits #est #signée #Palerme #Orlando #pays #unis #pour #construire

Palerme accueillera du 18 au 19 mars quatre-vingts représentants d’associations, d’autorités locales, de personnalités du monde de la culture, d’institutions et du tiers secteur de 20 pays différents du méditerranéen pour la signature du Convention des droits en Méditerranée: un papier rédigé par le bas – fruit d’un an et demi de travail et de 14 tableaux thématiques – qui établit un ACCORD parmi les citoyens de ces pays pour la création d’un Réseau permanent de comparaison et de collaboration capables de « redonner une centralité à l’identité méditerranéenne » et d’en faire un « espace créateur d’humanité et de démocratie participative ».

Un document de valeurs partagées mais aussi un outil opérationnel pour initier des actions communes sur leaccueilde l’utilisation de biens communs et de durabilitésur le respect de droits humainsdu l’égalité des sexes et sur le la liberté d’information.

Conçu par l’association “Une autre histoire” fondé par Rita Borsellino, le projet voit le maire de Palerme au premier rang Leoluca Orlando et le Ville métropolitaine de Palerme, la “Forum italo-tunisien” et l’Association Internationale”Agora des habitants de la terre”.

D’autres maires de Sicile et de Sardaigne, de nombreux acteurs du tiers secteur et des personnalités de la culture et des associations d’une vingtaine de pays se sont alors retrouvés autour de l’idée : Israël, Palestine, Libye, Turquie, Liban, Espagne, Bosnie, France, Malte, Grèce, Irak, Syrie, Maroc, Egypte, Tunisie, Algérie, Albanie, Macédoine, Kurdistan, Italie.

Après la Charte de Palerme de 2015 qui affirme désormais le droit à la libre circulation des personnes, la signature de la Convention sur les droits de la Méditerranée il représente une nouvelle étape importante pour la construction d’une Méditerranée de Paix, à une époque de grandes tensions internationales.
Théâtre de la signature de la Convention le 19 mars à partir de 9h00, ce sera le Cinema De Seta à l’intérieur des Cantieri Culturali alla Zisa. Une rencontre ouverte à la presse et au cours de laquelle tous les signataires pourront s’exprimer en se présentant brièvement. La Convention traduite en trois langues – italien, français et arabe – sera signée par les quatre-vingts premiers souscripteurs pour ensuite être diffusée à d’autres organisations.

Parmi les autorités locales qui ont signé le document avec leurs maires figurent les municipalités de Syracuse, Ferla (Sr), Caltagirone (Ct), Monterosso Almo (Rg), Pozzallo (Rg), Favara (Ag), Santo Stefano di Quisquina (Ag ) , Mazara del Vallo (Tp), Troina (En), Stintino (SS) et l’adjoint au maire de Reggio Calabria.

Redécouvrez la Méditerranée – ils soulignent Alfio Foti et Villa Emmanuelle, respectivement coordinateur et président de Une autre histoire, c’est-à-dire la capacité d’interaction et d’échange, de coopération et de solidarité, est plus que jamais une priorité aujourd’hui.
C’est protéger les droits de chaque subjectivité et de chaque peuple dans un contexte de paix et redonner une centralité aux Biens Communs en garantissant leur propriété collective.
“.

“Palerme s’affirme comme une ville d’accueil et de respect des droits de l’homme – déclare le maire de la municipalité et de la ville métropolitaine de Palerme Leoluca Orlando – Cette Convention est une initiative inédite car bien que soutenue par de nombreuses villes, elle émane de la société civile de 20 pays riverains de la Méditerranée.
C’est la continuation d’un parcours qui distingue notre ville au niveau international depuis des années.
Un engagement supplémentaire pour faire en sorte que la Méditerranée ne soit plus une mer de la mort mais un continent liquide qui unit les peuples.
Je crois que c’est le sens profond d’un document partagé par de nombreux pays, associations et maires, unis pour atteindre un même objectif : construire ensemble une Méditerranée de paix.“.

© Reproduction réservée


Étiqueter:

This post is also available in: English