Les anciens patrons regagnent leurs cellules, 7 mesures conservatoires à Palerme : un meurtre déjoué

Les soldats de l’unité d’enquête de Palerme ont déclaré 7 personnes en état d’arrestation pour association mafieuse et extorsion aggravée. Le blitz, coordonné par la DDA dirigée par le procureur Maurizio de Lucia, a frappé le noyau familial mafieux de Rocca Mezzomorreale (Pa) et ses dirigeants, déjà condamnés en phase terminale et revenus libres après avoir purgé leur peine. Des hommes d’honneur réservés se sont également retrouvés dans la cellule, qui ont jusqu’à présent échappé aux enquêtes, qui n’auraient été appelés à l’action que dans les moments de criticité pour le gang.
La prison a été ordonnée pour 5 suspects, l’assignation à résidence pour 2. L’opération, menée entre Riesi, dans le quartier de Caltanissetta, et Rimini, a permis de démanteler le noyau familial mafieux de Rocca Mezzomonreale, une émanation du quartier de Pagliarelli à Palerme, et a de nouveau sanctionné les personnalités historiques, déjà protagonistes dans le passé d’épisodes très pertinents pour la vie de l’association mafieuse, comme la gestion du voyage du patron Bernardo Provenzano à Marseille pour suivre un traitement médical ou le maintien de contacts avec l’ancien fugitif de Trapani, Matteo Messina Denaro.