L’enfer du cimetière de Palerme 1300 cercueils en attente

#Lenfer #cimetière #Palerme #cercueils #attente

La honte du cimetière de Palerme continue.

Au cimetière des Rolls, en effet, 1300 cercueils sont placés entre tentes et bureaux, en attendant une inhumation.
Une solution évaluée par la Municipalité est de placer 1200 sépultures préfabriquées sur le parking du cimetière de Santa Maria di Gesù.

La chaleur fait éclater certains cercueils, d’autres exhalent des liquides et des odeurs nauséabondes.
Et il y a aussi des proches qui perdent leur défunt et ne peuvent plus le retrouver.

Le nouveau maire de Palerme, Roberto Lagalla, a promis de résoudre le problème sous peu.
Sur la table, il y a quelques solutions, mais, pour le moment, toujours rien de concret.

«J’espère que d’ici un mois, les tests de sécurité de la crête rocheuse au-dessus du camp actuellement interdit en raison du danger seront terminés – dit le maire -.
Il y a beaucoup de corps minéralisés qui décolleront, mais nous n’avons même pas de chiffre précis.
Mais cela pourrait être une première réponse »

La proposition qui semble cependant la plus convaincante est celle qui vise à placer temporairement 1 200 sépultures préfabriquées hors sol dans une partie du parking du cimetière de Santa Maria di Gesù.
« Nous avons déjà effectué une inspection – explique Lagalla – et à notre avis l’opération est faisable ».
Il n’y a qu’un seul point d’interrogation : une autorisation ponctuelle du ministère de la santé et de l’ASP est nécessaire car la loi ne prévoit pas d’installations funéraires en dehors des périmètres des cimetières.
« Nous avons engagé des discussions dans ce sens – explique le maire -.
On sait qu’il en faut entre 2,5 et 3 millions (ce qu’on trouverait avec un remodelage des caisses non communales) car on a fait une petite étude de marché informelle ».
Et ceci, s’il se rendait au port, serait une opération assez rapide car le système identifié est réfrigérant et autonome vis-à-vis du problème des vidanges.
Le plan B est l’achat de 1 100 autres niches funéraires à utiliser au-dessus du sol (mais l’endroit pour les disposer doit être identifié).
Des éléments égaux aux 450 déjà achetés par l’administration précédente et qui selon Lagalla « pourraient enfin être placés autour du périmètre des zones d’inhumation d’ici 20 jours ».

Actualité actualisée de la Sicile 2022-07-05 13:13:00

This post is also available in: Anglais Français Allemand Espagnol