Laboratoire de santé publique, nouvelle accréditation pour le secteur de toxicologie de Catane

#Laboratoire #santé #publique #nouvelle #accréditation #pour #secteur #toxicologie #Catane

Nouvelle reconnaissance pour le Laboratoire de Santé Publique de l’ASP de Catane.
Le Laboratoire de Toxicologie a obtenu l’accréditation délivrée par Accredia, l’organisme national d’accréditation.

En Sicile, c’est le seul laboratoire de toxicologie à être accrédité.

« Il s’agit d’une étape prestigieuse qui confirme les hauts niveaux professionnels et organisationnels atteints par la structure et engage chacun à maintenir et à augmenter les normes de service déjà élevées », déclare Maurizio Lanza, directeur de l’ASP de Catane.

Cette nouvelle certification s’ajoute à celles déjà reconnues par Accredia au Laboratoire de Santé Publique, depuis 2018, en ce qui concerne les techniques analytiques réalisées dans la section de l’eau, tant dans les secteurs chimique que microbiologique.

L’accréditation garantit que les laboratoires disposent de toutes les conditions requises par les normes pour mener à bien les activités d’évaluation de la conformité.
Les rapports délivrés portant la marque Accredia garantissent la fiabilité, la qualité et la sécurité des échantillons analysés, pour la protection et la sauvegarde du citoyen, et sont également reconnus au niveau international.

« Les laboratoires d’analyses toxicologiques, selon la législation en vigueur, n’ont aucune obligation d’accréditation – explique le directeur médical de l’ASP de Catane, Antonino Rapisarda -.
C’est donc un choix volontaire, conscient et méritoire de toute l’équipe du Laboratoire de santé publique et de son directeur, que je remercie, et en particulier de la section de toxicologie qui, l’année dernière, a concentré l’essentiel de ses ressources précisément pour la réalisation de ce but « .

Le Laboratoire de santé publique, dirigé par Salvo Calì, est le seul organisme de contrôle de la province de Catane désigné par la Région sicilienne pour le contrôle de l’eau sur le réseau d’eau, les sources d’approvisionnement, les piscines, la baignade, la recherche et la prévention de la légionelle dans les structures réceptives et socio-sanitaires ; et pour la réalisation de tests toxicologiques sur matrices organiques.

La structure appartient au Département Prévention, dirigé par Antonio Leonardi.
« Je félicite mes collègues – dit-il – pour le travail acharné accompli, que nous avons immédiatement soutenu et partagé.
C’est un résultat ambitieux qui contribue à élever le niveau global de sécurité sur le territoire et à valoriser les interventions de prévention de l’ensemble du Département ».

Pour mener à bien ses missions institutionnelles, le Laboratoire est organisé en deux pôles – eau et toxicologie – où opère une équipe hautement spécialisée de 3 cadres médicaux, 2 cadres biologistes, 7 cadres chimistes, 8 techniciens de laboratoire et 1 opérateur informatique.

Contrôles sur les eaux
Dans le secteur de l’eau, environ 22 000 tests de contrôle chimiques et microbiologiques sont effectués chaque année sur les échantillons d’eau reçus des 58 municipalités de la province de Catane, notamment dans le cadre des activités de surveillance de l’ensemble du réseau d’eau, des sources d’approvisionnement , hébergement et équipements sociaux de santé, installations récréatives et récréatives (par exemple piscines).
Les zones de baignade sont également contrôlées pendant la saison balnéaire.
La partie eau du Laboratoire dispose d’une instrumentation permettant de réaliser des tests microbiologiques (incubateurs, réfrigérateurs, matériel de filtration, hotte…), d’un chromatographe ionique, d’un spectrophotomètre, d’un chromatographe en phase gazeuse avec détecteur de masse, d’un spectromètre d’émission optique à plasma couplé par induction.

Contrôles toxicologiques
Le secteur de la toxicologie réalise environ 200 000 tests chaque année sur des matrices biologiques (ex : sang, urine, cheveux…), pour le dosage de substances d’abus, alcool et drogues.
Ces évaluations sont requises à des fins :
– cliniques : par exemple par SerT, pour le suivi des patients ; de l’hôpital en cas de surdosage, d’ingestion de médicaments ou de substances toxiques…
– juridique : par les commissions médicales locales pour le renouvellement des licences ; par les corps de police pour l’application des articles 186 et 187 du code de la route ; par des médecins compétents pour le contrôle des travailleurs ayant des emplois à risque et, enfin, également par des utilisateurs privés qui ont besoin de tels contrôles pour des raisons personnelles : demandes d’adoption, participation à des concours publics, libération/renouvellement d’armes à feu etc…

« Sur la base des résultats analytiques – ajoute Calì – des sanctions administratives ou pénales peuvent survenir qui affectent le mode de vie et la santé des citoyens de diverses manières.
Cette prise de conscience nous a conduit à entreprendre le processus d’accréditation qui représente la reconnaissance officielle de notre fiabilité, en termes de certitude des données analytiques et de compétence des opérateurs, pour protéger la santé et la sécurité publiques et garantir les citoyens soumis à des évaluations.
Ensemble avec mes collaborateurs, je tiens à remercier mes collègues des ressources humaines et de la surintendance pour l’excellent travail accompli qui a contribué à l’atteinte de cet objectif ».

Le premier paramètre que le secteur de la toxicologie a choisi de soumettre à accréditation, compte tenu de l’énorme importance que celle-ci revêt sur le plan social et sanitaire ainsi que du nombre élevé d’analyses réalisées annuellement (environ 600), est constitué par le dosage d’éthyle l’alcool.
.
La zone de chalandise desservie par le secteur de la toxicologie se compose principalement de la province de Catane, mais comprend également les provinces de Raguse, Syracuse et Messine pour l’exécution des analyses de niveau II.

Le laboratoire utilise une instrumentation hautement technologique, qui a été récemment mise à niveau également en vue d’étendre le panel d’analyses aux drogues non conventionnelles d’abus et aux nouvelles substances.
En particulier, un chromatographe liquide à haute performance a été récemment acquis, ainsi qu’un spectromètre de masse à haute résolution pour effectuer l’analyse des substances d’abus de niveau II.
Le laboratoire est également équipé de deux analyseurs automatiques pour les analyses de niveau I ; deux chromatographes liquides pour évaluer la dépendance à l’alcool et pour les dosages de médicaments, et un chromatographe en phase gazeuse pour le dosage sanguin de l’alcool éthylique.

Actualité actualisée de la Sicile 2022-08-06 10:33:00

This post is also available in: Anglais Français Espagnol