La tournée de présentation du livre Matteo part en guerre continue aujourd’hui à Sant’Agata Militello, demain à Palerme

#tournée #présentation #livre #Matteo #part #guerre #continue #aujourdhui #SantAgata #Militello #demain #Palerme

Contina la tournée de présentation du nouveau livre de l’écrivain et journaliste Giacomo Di Girolamo: « Matteo part en guerre.
La mafia et les massacres de ’92 comment tout commence » (Zolfo Editore).
Aujourd’hui mercredi 29 juin, à 18h30 , Officina Democratica di Sant’Agata di Militello, avec la collaboration de la Bibliothèque de Moscou – Point Mondadori, accueillera le journaliste et essayiste Giacomo di Girolamo, pour la présentation de son dernier livre.

Trente ans après les massacres de Capaci et Via D’Amelio, à mi-chemin entre le roman et l’essai, Di Girolamo, l’une des voix les plus intéressantes du journalisme d’investigation en Italie, propose une lecture inédite mais rigoureuse des événements qui ont précédé et suivi la stratégie de massacre du début des années 90.
Elle le fait avec les outils de la connaissance historique et de la logique, pour révéler ses raisons et ses objectifs.

La présentation, la seule actuellement prévue à Messine et sa province, aura lieu dans les locaux de la Bibliothèque de Moscou – Point Mondadori, Via Medici 289 à Sant’Agata di Militello (Palazzo Zito).
L’entrée est libre et gratuite.

*****

Demain, jeudi 30 juin, à 18h00, la présentation aura lieu à la librairie laFeltrinelli de Palerme (via Cavour, 133).
Giuseppe Prode, directeur du 38e festival littéraire Parallèle – entre livres et caves, s’entretiendra avec l’auteur.

Trente ans après les massacres de 92, ce livre représente une pièce précieuse qui offre un point de vue inédit pour comprendre ces mois qui ont marqué, à jamais, l’histoire de notre pays.
Matteo part en guerre ne veut pas être la biographie des patrons Totò Riina et Matteo Messina Denaro ni, encore moins, un récit d’histoire où s’entremêlent déviations et « négociations ».

Il identifie plutôt un moment historique précis, le début des années 90, et un lieu précis, l’ouest de la Sicile, et y creuse profondément pour comprendre et raconter – pour la première fois – l’angle mort dans lequel naît l’une des pages les plus noires de notre histoire.
.récent.

Sur ce noyau se déroule l’histoire de la façon dont les stratégies criminelles dans le bastion mafieux du territoire inclus dans la province de Trapani ont été décidées par Cosa Nostra et comment le jeune Matteo Messina Denaro – toujours l’un des fugitifs les plus recherchés – était fonctionnel à cela non seulement il a participé à la guerre contre l’État, mais j’ai profité du chaos de ces années pour mettre en œuvre un changement de génération au sein de l’organisation mafieuse, le laissant effectivement aux commandes.

Un point de vue inédit sur les massacres de ’92, un choix stylistique et méthodologique, celui de Di Girolamo, défini par la critique comme « dérangeant », tant il raconte une histoire trouble, encore mal éclaircie, du « côté du mal » .

«Après avoir beaucoup, beaucoup écrit sur la mafia – déclare Giacomo Di Girolamo – il m’a semblé clair qu’il manquait des carreaux dans la reconstruction de la mosaïque de ces années.
On a beaucoup parlé des massacres, parfois trop, et paradoxalement plus on avance, plus il semble que quelque chose s’échappe.
J’ai décidé de remonter à l’origine de tout, au territoire : parce que le territoire raconte toujours.
Et cela, un journaliste le sait.
Ainsi j’ai réalisé que l’influence de l’aile Cosa Nostra de Trapani dans l’exécution des massacres est restée dans l’ombre à ce jour.
Cette histoire manquait toujours.
Ce livre complète en fait mon travail de recherche, d’aller-retour dans le temps, qui m’a amené à écrire des essais comme L’Invisible, la première biographie de Matteo Messina Denaro, et Cosa Grigia, sur les nouvelles formes criminelles qui traversent le pays ».

Giacomo Di Girolamo, journaliste et écrivain, est directeur du portail Tp24.it et de la radio Rmc 101 et collabore avec le journal Domani.

Pour ses enquêtes sur le crime organisé et la corruption, il a remporté le « Premiolino » en 2014, l’un des prix journalistiques italiens les plus anciens et les plus importants.

Il est l’auteur de divers livres dont : Coude de Sicile (Laterza, 2019) et L’Invisible.
Matteo Messina Denaro (le Saggiatore, 2010, 2017), Contre l’anti-mafia (le Saggiatore, 2016), Ils dorment sur la colline (le Saggiatore, 2014), Cosa Grigia (le Saggiatore, 2012, finaliste au « Piersanti Mattarella Award »).
Avec Matteo Caccia, il a créé le podcast pour Audible Matteo va en guerre, finaliste aux Italian Podcast Awards et lauréat de la catégorie Best Sound Design.

Actualité actualisée de la Sicile 2022-06-29 08:24:00

This post is also available in: Anglais Français Allemand Espagnol