La banlieue d’abord et minimiser l’impact via Libertà

#banlieue #dabord #minimiser #limpact #Libertà

Priorité aux lignes de banlieue et évaluation minutieuse du tronçon qui traversera via Libertà, qui monte en dernier dans l’horaire.
En bref, c’est le sens d’un acte politique approuvé par le conseil municipal, sur proposition du conseiller pour la mobilité durable Maurizio Carta, qui renverse l’ordre des travaux de la deuxième phase du contrat de système de tramway par rapport à ce qui avait été établi par le précédent administration.

« Après avoir reconnu que les bureaux ont acquis les avis juridiques nécessaires pour la conception définitive des lignes A, B et C, le Conseil, dans une vision nouvelle et plus adéquate de la mobilité urbaine – lit le communiqué de la Municipalité – a estimé qu’il était essentiel de remodeler la priorité de mise en œuvre afin à la fois de rendre immédiatement opérationnelles les lignes desservant les zones périphériques de la ville, et de rendre leur construction compatible avec les financements actuels attribués, sous réserve de révision en fonction et pour les effets des aménagements des tarifs régionaux » .

Voici l’ordre de priorité établi dans l’adresse de l’Exécutif :

PRIORITE 1 : TRONÇON « C » : Ligne 4/1 – prolongement de la ligne 3 existante sur 8.180 km (A/R), selon le schéma actuel (voie unique pour chaque chaussée), le long de Viale della Regione Siciliana jusqu’à la Gare d’Orléans ; PRIORITÉ 2 : TRONÇON « B »: Ligne 5/1 – extension de la ligne 1 existante sur 1 330 km (A / R), de la gare de Notarbartolo à via Duca della Verdura ; PRIORITE 3: TRONÇON « A »: Ligne 6/1 – extension de la ligne 1 existante sur 11 550 km (A / R), de via Balsamo à viale Croce Rossa.
Pour ce tronçon, au cours de la phase de conception exécutive, toutes les solutions les plus appropriées et d’amélioration ultérieure dans le tronçon de l’itinéraire entre la Piazza Antonio Mordini et la Piazza Giulio Cesare doivent faire l’objet d’une évaluation approfondie, afin de minimiser l’impact sur le tissu urbain.
/ historique tout en garantissant l’efficacité du système.

Le tram de via Libertà

Le cahier des charges concernant le tronçon A fait précisément référence aux voies qui, en théorie, devront monter sur l’un des axes principaux de la ville, qui traversant via Libertà, via Emerico Amari et via Roma, arriveront à la gare centrale.
Une ligne qui avait fait débat lors de la récente campagne électorale, avec Roberto Lagalla qui avait exprimé son opposition au passage du tram de via Libertà.
Une fois élu, cependant, le maire après avoir vu les documents, début juillet, a déclaré : « J’ai trouvé les papiers qui disent que les lignes A, B et C, c’est celle qui doit passer par Libertà, celle qui descendraient vers la via Duca della Verdura et celle qui fermerait l’axe entre Corso Calatafimi et la gare, sont déjà soumises à agrément, financement et contractualisation.
Abandonner ces lignes, c’est perdre 300 millions d’emprunts ».

Lagalla : « Respect du tissu urbain historique »

Vient maintenant cet acte d’orientation, fortement souhaité par Lagalla lui-même car « il constitue un exemple clair d’une nouvelle approche administrative d’une Municipalité qui retrouve sa capacité de régulation et de planification pour aborder au mieux la conception globale de la mobilité collective.
ferro, poursuivant – poursuit le maire – le double objectif de relier les zones périphériques pour faciliter leur régénération et respecter et prendre soin des parties les plus précieuses et délicates du tissu urbain historique « .

Charte : « Faciliter les zones les plus périphériques »

Le commissaire Carta déclare que « l’acte politique a une grande valeur politico-technique car il clarifie la nouvelle vision de la Giunta Lagalla vers une mobilité durable dans un lieu restreint qui facilite la mobilité vers et depuis les zones les plus périphériques et relie le campus universitaire, le Polyclinique et la Gare Centrale, contribuant également à la fermeture du réseau de tramway existant.
De plus, l’inversion de priorité par rapport aux actes de l’administration précédente permettra de mener toutes les investigations techniques nécessaires et plus précises, tant en matière de transport qu’en matière d’urbanisme, pour revoir les modalités de déplacement le long de l’axe central nord-sud ».

Actualité actualisée de la Sicile 2022-08-05 19:00:00

This post is also available in: Anglais Français