Actualités

Francesco Cappello de Palerme au congrès Sibs

#Francesco #Cappello #Palerme #congrès #Sibs

Le mercredi 6 avril, le recteur de l’Université de Turin, Stefano Geuna, ouvrira les travaux du 94e Congrès national de la SIBS, l’une des sociétés scientifiques italiennes les plus anciennes et les plus prestigieuses, dont Palerme préside depuis quelques années.
Francesco Capelloprofesseur d’histologie à l’Université de la capitale sicilienne.

Environ 300 personnes inscrites au Congrès, mais quelques milliers de chercheurs qui pourront assister à distance aux travaux, compte tenu de la récente adhésion du SIBS à la Fédération Italienne des Sciences de la Vie (FISV) qui regroupe 20 sociétés savantes avec un parterre total de près de 10 000 chercheurs associés.

Dix sessions scientifiques (des neurosciences au COVID-19, de l’oncologie aux nanovésicules, etc.), 130 communications orales et posters, 35 prix à gagner pour les jeunes chercheurs, trois lectures de master par autant de scientifiques italiens engagés en permanence à l’étranger : ce sont les principales numéros du Congrès, auxquels s’ajouteront deux symposiums satellites, l’un sur l’alimentation du futur et la durabilité, qui se tiendra à l’Université des sciences gastronomiques de Pollenzo, et l’autre du Groupe international de psychopathologie, présidé par Massimo Cochiqui en est à sa onzième édition, qui décernera, entre autres, le prix « Kary Mulllis » à un célèbre biologiste du développement de Boston.

“Cette année également, nous avons des chiffres importants” précise Francesco Cappello “et je félicite Marina Boido et Corrado Calì qui, sous la direction d’Alessandro Vercelli, ont organisé un congrès à fort poids scientifique mais à très faible coût, pour encourager une participation maximale des jeunes gens.
Le SIBS est la porte d’entrée du monde de la recherche scientifique en Italie depuis de nombreuses décennies et notre intention est de lui redonner sa gloire d’antan dès que possible.
Nous sommes déjà sur la bonne voie » ajoute Cappello.

Lors de l’Assemblée générale, une contribution sera approuvée pour les bourses de mobilité en faveur de jeunes doctorants ukrainiens qui – en raison de la guerre – souhaitent s’installer en Italie pour suivre des ateliers dans des départements universitaires italiens pendant six mois ou un an.
“Nous avons également conclu un accord avec l’Université de Palerme et le Département de biomédecine, neurosciences et diagnostics avancés, ainsi qu’avec le Rotary et l’Organisme régional pour le droit à l’éducation : les étudiants ukrainiens qui choisissent de venir dans la capitale sicilienne auront pratiquement tous les frais payés, y compris les déplacements, la nourriture, l’hébergement et les consommables de recherche.
Nous essayons de conclure d’autres accords avec d’autres universités italiennes, nous espérons que la guerre se terminera bientôt mais la reconstruction pourrait être longue et nous voulons nous aussi apporter notre petite contribution à la population ukrainienne, en particulier aux jeunes chercheurs de ce formidable pays » conclut Cappello.