est le nouveau visage de la drogue

#est #nouveau #visage #drogue

1′ DE LECTURE

« U Pizzetta.
Il est de Bonagia », Alessio Puccio, un nouveau collaborateur de la justice, a mis dans le procès-verbal en parlant de trafic de drogue.
Et voilà qu’émerge un nouveau visage, capable de travailler tout seul, tout en croisant les hommes de la Cosa Nostra.

Un des nombreux nouveaux visages dont regorgent les fiches d’information des enquêteurs.
Il y a des hordes de picciotti embauchés pour vendre de la drogue.
Ils contrôlent militairement chaque centimètre carré des carrés.

Et puis il y a ceux qui sont aux échelons supérieurs, qui s’occupent de l’approvisionnement en médicaments.

Emanuele, surnommé « Pizzetta », discutait affaires avec Giuseppe Incrontrera, le futur patron de Porta Nuova, criblé de clichés à la Zisa.
Il parlait de « 20 mille euros à 40 ».
Selon les enquêteurs, il parlait de cocaïne.

Quarante euros le gramme.
Trop selon Incontrera qui avait communiqué un prix inférieur à son client.
Au moins, il devait s’agir de la drogue marquée « Top ».
La qualité aurait justifié la demande de monnaie supérieure à la moyenne du marché.

Beaucoup de sang a sali les rues de Porta Nuova.
Tout pour la drogue, le leitmotiv de certains des épisodes les plus brutaux de l’actualité qui se sont produits ces dernières années à Palerme.

Actualité actualisée de la Sicile 2022-07-31 06:10:00

This post is also available in: Anglais Français Allemand Espagnol