Élections municipales à Palerme, Roberto Lagalla proclamé maire

#Élections #municipales #Palerme #Roberto #Lagalla #proclamé #maire

Elections municipales 2022, comment ça s’est passé pour les partis : l’analyse

Le centre-gauche enregistre un bon résultat et semble rattraper son retard par rapport à 2017 : en plus d’avoir arraché Lodi au centre-droit au premier tour, il joue dans 13 autres villes, menant le match en sept.
Le centre-droit où il apparaît uni l’emporte, divisé au contraire boite.
Fratelli d’Italia a nettement dépassé la Ligue dans ses anciens fiefs, notamment en Lombardie.
Le M5s est en difficulté

Il s’est terminé le premier tour élections administratives pour plus de 900 communes qui dimanche dernier ont voté pour renouveler le maire et les conseillers.
Après les résultats, les dirigeants politiques tirent des conclusions.
Mais comment ça s’est vraiment passé pour les fêtes? Voici l’analyse

Commençons par les chiffres.
Sur 26 capitales provinciales appelés à voter, en neuf ont été élus maires de centre droit (Rieti, Belluno, Pistoia, Palerme, Asti, Gênes, La Spezia, Oristano et Messine), quatre ils vont à centre gauche (Lodi, Padoue, Cuneo et Tarente), il y aura 13 bulletins de vote (en 7 le centre-gauche est devant, en 6 le centre-droit)

CENTRE GAUCHE – Sur les 26 capitales provinciales en lice, 20 étaient dirigées par des listes ou coalitions de centre-droit, 6 par le centre-gauche.
UN bon résultat pour le centre gauche qui semble se rattraper par rapport à 2017: en plus de déchirer Louer au centre-droit au premier tour, s’il le joue dans 13 autres villes, mener le jeu en 7 de ceux-ci

Actualité actualisée de la Sicile 2022-06-20 10:35:00

This post is also available in: Anglais Français Espagnol