Catane, feu d’artifice pour le baptême du fils : un père de 25 ans dénoncé

Les feux d’artifice explosés illégalement sont désormais une constante quotidienne dans la vie des habitants de Catane. Il ne se passe pas de jours, en effet, qui à des heures et des quartiers différents illuminent, et souvent troublent, les soirées de la ville. Parfois, ils signalent la libération d’un criminel ou ils célèbrent son anniversaire à distance, ou ils sont un accompagnement festif pour des fêtes folkloriques dans la rue ou sur les places pour des occasions familiales. Une mauvaise habitude qui s’est également étendue au-delà des environnements criminels.

L’autre soir, un jeune père de 25 ans a décidé de donner plus de solennité au baptême de son fils et, avec une trentaine de membres de la famille pour faire office de public, il a fait exploser de nombreux feux d’artifice sur la Piazza Dante, dans le cimetière de l’église monumentale de San Nicolò. , à Catane, à quelques mètres de la station des carabiniers. Les militaires, attirés par les lumières et les bruits, l’ont pratiquement attrapé l’allumette à la main alors qu’il déclenchait toute une batterie de feux, d’ailleurs de type interdit. L’homme a été dénoncé pour allumage et explosions dangereuses et pour défiguration d’un bien historique monumental. Les forces de police de la ville sont particulièrement engagées pour lutter contre cette nouvelle mode rampante et non civilisée qui risque souvent de créer des dangers pour les personnes et la circulation.

© Tous droits réservés

En savoir plus dansédition numérique

Du Giornale di Sicilia en kiosque.
Pour tout lire, achetez le journal ou téléchargez la version numérique

LIRE L’ÉDITION NUMÉRIQUE

Category Catania

This post is also available in: Anglais Français Espagnol