Catane, discothèques sanctions contre Playa et Aci Castello

#Catane #discothèques #sanctions #contre #Playa #Aci #Castello

1′ DE LECTURE

CATANE – Deux discothèques ont été contrôlées le 30 juillet dernier par les hommes de la préfecture de police de Catanelors des prestations destinées à vérifier le respect des règles régissant les discothèques publiques et, notamment, en matière de sécurité et de paix publique.

Dans le premier chèque, le propriétaire de la discothèque, située sur le front de mer entre Catane et Aci Castello, a été renvoyé devant l’autorité judiciaire pour violation des prescriptions imposées dans la licence délivrée par la préfecture de police de Catane : à l’entrée des locaux, un personnel de videurs était employé qui n’était pas inscrit sur la liste préfectorale appropriée ; en outre, 2 amendes de 1 666 euros ont été infligées à deux personnes employées dans les services de contrôle des activités de spectacles et spectacles dans les lieux recevant du public ou dans les établissements publics, faute d’avoir l’arrêté préfectoral y relatif.

Toujours lors du deuxième contrôle, le propriétaire de l’autre boîte de nuit, située sur la côte de Playa, a été renvoyé pour violation des prescriptions imposées dans la licence délivrée par la préfecture de police de Catane et des prescriptions imposées par la commission de surveillance des lieux de divertissement publics pour protéger la sécurité publique, car elle n’a pas respecté l’heure de fermeture fixée à 03h00.
Le propriétaire des lieux employait également un nombre de pompiers inférieur à celui imposé par la commission susmentionnée, et a également été sanctionné pour n’avoir pas arrêté la vente et l’administration de boissons alcoolisées et de spiritueux au public à 03h00.

Le propriétaire de l’entreprise qui fournissait le personnel a également été déféré devant l’autorité judiciaire chargé des services de contrôle des activités de divertissement et de spectacle dans les lieux recevant du public ou dans les établissements publics, ayant employé abusivement une personne exerçant des fonctions de sapeur-pompier pour effectuer le service de videurs sans être inscrit sur la liste préfectorale appropriée.
Dès lors, ce dernier a été sanctionné de 1666 euros.

Actualité actualisée de la Sicile 2022-08-05 17:46:00

This post is also available in: Anglais Français Espagnol