Caltanissetta, 150 armes envoyées à la casse la police procède au contrôle des détenteurs

#Caltanissetta #armes #envoyées #casse #police #procède #contrôle #des #détenteurs #Fatto #Nisseno

Caltanissetta, 150 autres armes envoyées à la casse : 60 pistolets et 90 fusils retirés ou payés à la police d’État.

Depuis des mois, la Division de la police administrative s’emploie à effectuer des contrôles auprès des détenteurs d’armes à feu de droit commun résidant dans la province afin de vérifier le respect de la réglementation en vigueur.

Ces derniers mois, la police administrative de la préfecture de police de Caltanissetta a prudemment retiré une trentaine d’armes à feu à des personnes signalées dans le cadre de l’activité de la police judiciaire pour différends familiaux et mauvais traitements (appelé « code rouge »).

Entre ceux retirés et ceux payés spontanément par les sujets qui les détenaient, 150 armes, 60 pistolets et 120 fusils ont été envoyés à la casse.

Depuis le 14 septembre 2019, en effet, les détenteurs d’armes doivent présenter tous les cinq ans un certificat médical d’aptitude psychophysique à la détention ; en pratique, le même certificat requis pour la délivrance de l’autorisation d’achat, prévue par l’art.
35 de la loi consolidée sur la sécurité publique.

L’attestation doit attester que le demandeur ne souffre pas de maladies mentales ou de pathologies qui diminuent, même temporairement, la capacité de comprendre et de vouloir ou de ne pas prendre, même occasionnellement, de stupéfiants et de substances psychotropes ou d’abuser de l’alcool.

Le certificat médical est délivré par le médecin légiste de l’ASP ou par un médecin militaire, la police d’État ou les pompiers nationaux.
Le demandeur, subissant les tests, est tenu de présenter un certificat anamnestique, délivré par le médecin de famille, daté au plus tôt de trois mois.

Les titulaires qui sont également titulaires d’un permis d’armes à feu en cours de validité (port de chasse, de sport, d’autodéfense) sont dispensés de l’obligation de présentation.
En cas de licence qui n’est plus renouvelée, les cinq ans courent à compter de l’expiration du dernier renouvellement.

Les personnes qui ne remettent pas le certificat aux bureaux de police (préfecture de police pour les résidents de Caltanissetta, commissariats de PS di Gela et Niscemi pour les résidents de ces centres) ou au poste des carabiniers qui ont reçu les rapports de détention, recevront un avertissement à la présentation du certificat lui-même.
Si dans les 60 jours suivants le certificat n’est pas présenté, les armes seront retirées avec précaution par les Forces de Police et seront signalées au Préfet pour la délivrance ultérieure de l’interdiction de détention d’armes.

Dans le cas où le détenteur ne souhaite plus que l’arme soit disponible et ne trouve pas de personne avec un titre de police approprié à qui la transférer, même gratuitement, il peut demander aux mêmes bureaux de police (Bureau des armes de la Caltanissetta Préfecture de Police 093479595/093479596 ) ou aux Carabiniers pour collecte pour mise au rebut ultérieure.

Actualité actualisée de la Sicile 2022-07-05 10:08:00

This post is also available in: Anglais Français Espagnol