Biagio Conte, au siège de la mission à Palerme, drapeaux de l’Ukraine et de la Russie pour la paix

Alors que Biagio Conte commence aujourd’hui, le 30 août, le cinquième cycle de chimiothérapie en hôpital de jour, des panneaux ont été placés dans les entrées des quatre structures de la Mission Espoir et Charité à Palerme, représentant les drapeaux de l’Ukraine et de la Russie avec une colombe de la paix et avec la phrase (en italien, en ukrainien, en russe) « Le bon Dieu nous invite à construire la Paix' ».

Le missionnaire laïc, qui lutte contre le cancer du côlon, a trouvé la force de diffuser un nouveau message contre la guerre : « La paix doit d’abord se construire dans son cœur, dans sa ville, dans son quartier, dans sa famille et avec tous les peuples. Chers citoyens du monde entier et de tous les peuples, il est précieux et très urgent de faire une réflexion attentive et profonde : nous voulons et désirons la paix entre la Russie et l’Ukraine. Mais attention, nous demandons et exigeons la paix au plus vite, mais nous devons d’abord être en paix avec nous-mêmes, avec nos proches et nos lointains ».

Biagio Conte traverse une période de grande difficulté due à la maladie qui l’oblige à subir des cycles de chimiothérapie entrecoupés de repos à l’asile de la Mission. « Nous devons réfléchir et comprendre que la guerre n’est pas seulement entre l’Ukraine et la Russie, mais que depuis des années tous les peuples sont en conflit dans chaque ville, pays, foyers et familles et dans chaque institution, entre les autorités politiques et même religieuses. et comprendre que si nous désirons d’abord la paix, nous devons d’abord la désirer et la construire dans nos cœurs et dans le territoire et la nation auxquels nous appartenons et alors oui, la paix viendra, en Russie et en Ukraine et dans le monde entier – a-t-il ajouté – invite chacun d’être des bâtisseurs de paix ».

© Tous droits réservés

Category Palermo

This post is also available in: Anglais Français Espagnol