«Assez pour l’exploitation des multinationales», cavalier sur la place de Palerme

#Assez #pour #lexploitation #des #multinationales #cavalier #sur #place #Palerme

Après les manifestations de ces derniers mois, les motards sont revenus dans les rues pour en dire assez sur l’exploitation des multinationales de la livraison de nourriture.
L’assemblée des messagers de Palerme, organisée par Nidil Cgil Palermo, a eu lieu hier sur la Piazza Castelnuovo, à l’occasion de la Journée internationale de mobilisation des travailleurs des plateformes numériques : la demande est que la directive européenne qui pourrait enfin être approuvée réglemente l’activité de ceux qui assurent un service devenu aujourd’hui indispensable et vers lequel se tournent des milliers de citoyens.
Dans la ville, il y a plus de 500 coureurs qui travaillent sur les plateformes et qui travaillent avec différents types de contrats : « Des coureurs de toutes les plateformes sont arrivés – a expliqué Fabio Pace de Nidil Cgil – pour demander à être considérés comme des travailleurs subordonnés à tous égards.
Il est temps que l’Union européenne décide d’édicter une loi qui nous protège et que des conventions collectives soient signées dans la foulée de celle signée avec Just Eat.
Des plateformes comme Glovo, et les autres appartenant au groupe Assodelivery (Deliveroo, UberEats, Social Food, ndlr), imposent une vision déformée basée là encore sur une fausse autonomie des coureurs : un exemple est le cas de non-paiement du premier trois jours d’accidents non reconnus dans les contrats de collaboration ».
Un reportage de Fabio Geraci est actuellement en kiosque au Giornale di Sicilia

cp Tous droits réservés

En savoir plus dans l’édition numérique

Du Giornale di Sicilia en kiosque.
Pour tout lire, achetez le journal ou téléchargez la version numérique

LIRE L’ÉDITION NUMÉRIQUE

Actualité actualisée de la Sicile 2022-06-29 07:47:00

This post is also available in: Anglais Français Espagnol